Les résultats de la nouvelle enquête réalisée par l'association de défense des consomateurs UFC-Que Choisir sont une photographie alarmante des spéculations qui touchent les nombreux porteurs de lunettes de l'hexagone. Selon l'analyse rendue publique mardi 20 mai 2014 certaines pratiques frauduleuses seraient couramment proposée par les magasins d'optique. C'est le constat qui ressort des rapports rédigé par les enquêteurs après avoir visité un échantillon de 10 % de boutiques de France.

Dans un nombre très important de cas (près d'un sur cinq), le vendeur propose systématiquement de falsifier la facture, engendrant un cercle vicieux qui se révèle être un très mauvais calcul pour le client qui se retrouve obligé à payer des cotisations toujours plus lourdes.

Publicité
Publicité

L'arrangement le plus souvent proposé aux faux (et vrai donc) clients qui se montraient désireux d'acheter une monture plus coûteuse que le maximum remboursable par leur mutuelle, consiste à rapporter une partie du prix sur les verres, souvent mieux remboursés, avec la méthode dite du forfait unique.

Les donnes tombent au bon moment et sont évidemment destinée a faire pression sur le gouvernement qui envisage depuis quelques temps de plafonner la prise en charge des frais d'optique. Une solution trop simpliste pour l'UFC qui le pousse à commanditer une enquête de la direction de la répression des fraudes pour viser directement à la source du problème.

Sur un marché imposant comme celui de lunettes et le français qui ont décidément l'amour du changement en matière de styles et montures, l'affaire a des dimensionnes bien importantes.

Publicité

Si plusieurs enseignes proposent de lot des plusieurs exemplaires l'attention reste toujours pointé sur le pratiques, souvent peu honnêtes, des opticiens.

BN #Santé #Société