La courbe du #Chômage ne cesse de démentir la promesse du gouvernement. Les données de mai arrivées hier après-midi représentent seulement la dernière confirmation d'une tendance à la hausse déjà bien évidente. Avec l'ajout de plus de 34.000 unités dans le mois dernier, sont désormais plus de cinq million les personnes privées de travaille dans l'hexagone. Un numéro qu'interpelle le plus haut sommet de l'Etat et aussi le premier Ministre Manuel Valls qui résume sa déception avec le mot «mauvais». Une alerte qui regarde particulièrement les jeunes, mais aussi les seniors, qui a plus de 50 ans se retrouvent à devoir remettre en cause leurs années d'expériences pour s'adapter a un marché en changement perpétuel.

Publicité
Publicité

La recherche de travaille n'est plus seulement un facteur générationnel, mais presque une réalité partagé par fils et pères, qui se retrouvent souvent à faire face contemporainement aux même démarches et a partager des craintes similaires. Un mécanisme qui renforce souvent les liens familiaux, mais fragilise la structure sociale, exposé à un taux de changement et de précarité toujours plus élevé, qui dans plusieurs cas est presque incompatible avec l'épanouissement personnelle et la création de nouvelle famille. Si pole emploi n'arrive pas à convaincre complètement les chômeurs, une bonne partie d'eux n'hésitent pas à se lancer dans l'aventure de l'entreprenariat, avec souvent beaucoup d'enthousiasme, mais pas nécessairement des bons résultat en terme de chiffre d'affaires. Il s'agit en bonne partie de femmes qui en tant qu'auto-entrepreneuse arrivent à mieux gérer la garde d'enfants et à profiter de leur temps.

Publicité

Il y à aussi des associations qui offrent leur expertises pour aider ses nouveaux chef dans le démarrage de leur activités, mais encore beaucoup reste à faire pour booster la croissance dans le petit entreprenariat. La voie pour remettre debout la situation pourrait arriver non pas des grandes entreprises, plusieurs fois soutenues par le gouvernement avec des mesures souvent impopulaires, mais de la grande créativité des citoyens. Finalement une bonne nouvelle !

BN