En 2011 les clichés alarmants du top model britannique Amanda Hendrick avait choqué l'industrie de la #Mode obligeant l'agence « Avertising Standards agency » à les retirer. La jeune top model de 21 ans à l'époque qui posait en maillot de bain était jugé trop maigre. Si l'affaire fait grand bruit à l'époque ce n'est pas un phénomène nouveau. L'image négative que véhicule l'industrie de la mode à travers les corps amaigris des tops modèles est un sujet connu et reconnu à travers le monde mais celui-ci fait toujours rage.

Loin de l'image de la pin-up des années 50 comme la blonde Marylin Monroe et ses courbes généreuses, les tops modèles d'aujourd'hui nous donnent à découvrir une tout autre image du corps féminin celui de la femme squelettique voire anorexique n'ayant que la peau sur les eaux.

Publicité
Publicité

Cette image est bien réelle, elle devient même un idéal de féminité pour beaucoup de femmes. Derrière cette image glamour de la femme squelettique défilant sur un podium se cache une réalité dramatique bien connue chez les femmes âgées de 15 à 30 ans, les troubles alimentaires.

Les troubles du comportement alimentaire sont une réalité en nutrition, ils sont pour beaucoup de professionnels de la santé des addictions qu'il faut combattre comme n'importe quelle autre.

Qu'est-ce que les troubles du comportement alimentaire (TCA)?

Il s'agit de pratiques qui favorisent des désordres alimentaires, elles sont d'origines psychiques et ont un rapport avec la perception de l'image du corps. Les troubles du comportement alimentaire ont de graves conséquences pour la santé physique et psychologique.

Publicité

Il en existe différents types, les plus répandues étant l'anorexie mentale et la boulimie.L'anorexie mentale restrictive implique de ne plus s'alimenter, on parle ici de restriction volontaire de l'alimentation. Le sujet s'efforce de ne plus manger quotidiennement et pousse la sensation de faim à l'extrême. Des études ont montré que 5% cas souffrant de ce mal meurt de dénutrition contre 10% pour l'anorexie mentale boulimique qui implique cette fois-ci de régurgiter la nourriture.

La boulimie est un autre trouble du comportement alimentaire qui est caractérisé par des épisodes de pulsions incontrôlables qui pousse le sujet à manger une quantité astronomique de nourriture même sans ressentir la faim et d'aller se faire vomir. Ceci s'accompagne souvent de période de culpabilité et d'obsession du poids.

La société en cause ?

En France 2% des adolescentes souffrent d'anorexie et 8% souffrent de boulimie. Si l'environnement familial peut-être responsable de ces troubles la société n'en est pas moins innocente.

Publicité

Qu'il s'agisse de publicités qui font appel à des mannequins comme Kate Moss pour faire la promotion d'un vêtement ou des magazines féminins qui prônent cette image de femme maigre sur chaque couverture, les médias sont pour beaucoup dans ce cirque infernal.

La taille 0 comme les professionnels de la mode l'appelleront est de plus en plus en vogue dans les magasins de vêtements. Les adolescentes se l'arrache mais pour ça elles doivent passer par une phase de restriction qui peu être parfois tragique.

Le sport touché lui aussi

Les troubles du comportement alimentaire ne touchent pas que l'univers de la mode, le sport est lui aussi victime de ce vice.

Beaucoup de sport comme le patinage artistique, la gymnastique ou encore la course de demi-fond chère aux sportifs Kenyans sont des sports où la morphologie à son importance. L'alimentation a sa part d'importance dans la pratique sportive, il est parfois primordial d'être exigeant avec son corps jusqu'à le pousser à l'extrême.

Aujourd'hui comme hier le culte de la beauté dérange toujours, malgré les appels inquiétants des associations de nutrition et de troubles du comportement alimentaire, l'image inquiétante du top-modèle amaigri se répercute sur les sujets féminins au quotidien, ce phénomène ne datant pas d'hier risque de perdurer dans le temps.

BN #Santé #Food