Hier, Samedi 18 juillet, scène inattendue dans les couloirs du métro parisien. Alors que des centaines de personnes sont présentes, s'engage une réelle course-poursuite entre un homme armé et des policiers. Plusieurs tirs sont échangés, frôlant parfois de près l'assistance.

« Il a commencé à tirer et les policiers ont riposté. » Raconte un homme présent sur les lieux. « Ça a bombardé » ajoute-t-il, encore choqué de la scène. Heureusement, personne n'a été blessé durant cet échange musclé.

Personne, à l'exception du malfaiteur. Touché à l'épaule, l'impact de balle a sonné la fin de cette course-poursuite. Maîtrisé par les autorités, son pronostic vital n'est pas engagé.

Publicité
Publicité

Il sera entendu dans les jours à venir pour le braquage qui a conduit à sa fuite.

Un braquage, une fusillade

Tout commence au beau milieu de l'après-midi. Il est 14h30, rue de Vivienne, dans le second arrondissement de Paris, lorsqu'un homme tente de braquer une boutique de monnaies anciennes.

C'est en rentrant de sa pause déjeuner que le gérant, Claude Burgan, a tout juste le temps de le voir. Tout se passe très vite. Le voleur ouvre la porte et le fait tomber à l'intérieur du magasin. Il assène sa victime de plusieurs coups de crosse sur le crâne. Avec beaucoup de chance, le vendeur réussit à sortir et enferme son agresseur dans la boutique.

Son butin sous le bras, le délinquant a tiré deux coups de feu dans la vitrine pour s'échapper. Armé et en fuite, c'est en arrivant à la station de métro Grands Boulevards qu'il a alerté les policiers présents sur place.

Publicité

Ces-derniers l'ont pris en chasse. Un braquage qui s'est rapidement transformé en fusillade.

« Je me suis déjà fait braquer deux fois »

Encore choqué et ensanglanté, Claude Burgan fait le triste bilan de ses pertes : le voleur a dérobé deux plateaux de pièces d'or, d'une valeur de 100 000 euros. « Je me suis déjà fait braquer deux fois » confie-t-il, qualifiant même d' « habitude » un tel acte. Triste réalité.

Si le taux de délinquance parisienne est en forte augmentation depuis le début de l'année, cette nouvelle affaire vient encore gonfler les chiffres.

BN #Société