Rien ne semble pouvoir détrôner l'hexagone dans le cœur des touristes du monde entier. La #France demeure encore le pays le plus visité du globe en 2013, selon les données apportées par l'étude annuelle de la Direction générale de la compétitivité de l'industrie et des services (DGCIS) et de la Banque de France. Les chiffres, publiées hier, lundi 11 août, sont plutôt flatteurs et mettent en valeur l'Etat français qui a attiré 84,7 millions de visiteurs étrangers l'an dernier, lui attribuant le titre de pays le plus visité au monde.

Particulièrement bien accueillante, la hausse (en mesure de 2 % par rapport à 2012) du nombre de touristes étrangers met surtout en lumière la présence des voisins européens avec une prédominance des Allemands (13 millions, plus 1,2 % par rapport au 2012).

Publicité
Publicité

Ils sont suivis par les Britanniques, les Belges, les Luxembourgeois, tandis que les Italiens et les Espagnols ont été moins chaleureux qu'en 2012. Et si la plus grande quantité des touristes éloignés rejoignent la France depuis l'Amérique du Nord (en hausse de 5,8 %, après un recul de 7,8 % en 2012), les touristes les plus fascinées restent les Asiatiques avec 4,5 millions de présent en 2013 (équivalemment d'une hausse importante évalué à près de 13 % par rapport à 2012). Une clientèle riche et accro au shopping, très bien appréciée dans le pays du luxe qui est aujourd'hui composée en grand partie de chinois (1,7 million, donc plus 23 % en un an, et le double par rapport à 2009). A l’inverse, les Japonais visitent de moins en moins la France.

Il faut admettre que les atouts du pays sont nombreux : Gastronomie, histoire, architecture, paysages, art de vivre...

Publicité

Un haut potentiel touristique qui a permis aussi d'allonger la durée moyenne de séjour, désormais à 7,1 nuits, contre 6,9 en 2012, avec l'oeil bien rivé sur le porte-monnaie. Pour l'année 2014, on verra si la météo capricieuse à laquelle nous sommes confrontés viendra baisser ces chiffres lors de la prochaine étude où si notre beau pays continue d'attirer les touristes malgré pluies diluviennes en plein mois d'août.

BN #Tourisme