Âgée de près de 77 ans, Yvette Bert s'est éteinte le jour de Noël, dans le Pas-de-Calais. Celle qu'on surnommait "Mamie Loto" avait été condamnée deux mois plus tôt, pour des loteries jugées illégales par la #Justice.

Yvette Bert est décédée au centre hospitalier de Helfaut, dans le Pas-de-Calais, où elle résidait. Elle avait été admise là, aux soins intensifs, la semaine précédente, pour cause de difficultés respiratoires. «Elle était très fatiguée. Je pense qu'elle n'avait plus la force de se battre pour vivre», a confié son avocate, Mme Claire Lamoril-Houtart. De plus, le hasard a voulu qu'elle décède un an jour pour jour après avoir tenté de se suicider.

Condamnée pour avoir voulu venir en aide à ceux qui en ont besoin?

Le 6 novembre dernier, Yvette fut condamnée par le tribunal correctionnel d'Arras à six mois de prison avec sursis, ainsi qu'à verser quelques 120.000 euros au fisc. La raison? Elle avait organisé près de 169 loteries sur une période de quatre ans, dans sa région. Elle n'avait ensuite pas déclaré ni payé d'impôts sur les recettes obtenues.

Cette décision du tribunal a plongé la dame dans une dépression et un chagrin immense. Cela pour diverses raisons. Premièrement, avec ses maigres revenus d'environ 650 euros par mois, elle aurait été incapable de payer une telle somme au fisc. Deuxièmement, l'argent obtenu de ces diverses loteries n'a jamais été pour elle, et n'a jamais été une quelconque source de profits. En effet, Yvette organisait ces lotos via son association "Ensemble pour l'espoir", et reversait systématiquement l'intégralité des différentes sommes gagnées à des associations caritatives œuvrant pour l'enfance, ou d'autres luttant contre la mucoviscidose. En quatre ans, elle avait réussi à récolter près de 460.743 euros pour ces causes.

Son histoire avait suscité l'émoi en France... Beaucoup de Français avaient par ailleurs tenu à verser un peu d'argent à cette dame pour l'aider à payer la somme due… Désormais, nous espérons qu'elle repose en paix.