A quand la fin de l'imbécilité humaine?

En prenant connaissance de l'objet de ma colère, j'ai, de suite, fais un bond en arrière, dans un passé proche et lointain à la fois. Ma mémoire s'est activé et le film s'est arrêté sur la poitrine d'autres personnes affublées pareillement de petits triangles de couleurs, passant du rose au noir, du vert au rouge, pour exploser en teinte jaune. Il est incroyable que la démence des hommes qui se prétendent frères de leurs frères, secourables et tout ce qui va avec le service, osent agir de cette façon prétendument secourable. Ce n'est pas concevable.

Pensez donc, épingler des SDF de Marseille avec des triangles de couleur jaune! Mais enfin, est-ce que les fous ne sont pas tous enfermés?

Après quelques recherches faciles (le Net est pratique en cela), il est incontestable que l'historique de ces triangles est ségrégationniste pour la poitrine humaine qui va le recevoir. Ici, ce sont des livrets de secours offerts aux SDF par le SAMU social de Marseille, complété par un insigne triangulaire jaune distinctif à porter éventuellement autour du cou. À quand le tatouage.

Pendant l'Occupation allemande, il y avait un "marquage" systématique de tous les indésirables, du rose bonbon (homosexuels allemands premièrement puis les autres ensuite) au rouge vif (politique), marron (tsiganes), bleu (émigrés), noir (associaux dont les vagabonds), vert (criminels de droit commun) et pour finir jaune (en étoile - juifs - en triangle associé à un triangle blanc - honte de la race).

Une montée de boucliers s'est levée devant l'injure humiliante faite à ceux qui sont dans la rue.

Marseille? T'as perdu la boule? Marseille, tais-toi Marseille tu cries trop fort...

Comment une telle implication d'une des villes phares françaises a -t-elle pu se faire sans que le Ministère des Affaires sociales dont Madame Marisol Tourraine est ministre réagisse? Le pouvoir des Maires est-il si important qu'ils peuvent agir pareillement, au grand dam de sa population révoltée?

De qui dépend le SAMU social? De la Croix Rouge! Instigatrice de l'acte inconsidéré? Peut-être! Par manque de recul? Sûrement. Mais les autres, tous les autres qui se gaussent tranquillement en préparant les décors de la ville, les festivités afin de faire bonne figure, et cette malhonnêteté sociale vis-à-vis des démunis de tous bords.

La Croix Rouge dont nous connaissons le dévouement des bénévoles, ne peut pas accepter la compromission entre l'aide et le soutient d'une part, la dévalorisation et la mise à l'index d'autre part. Il va falloir trancher, mieux que cela, revoir sa copie avant d'être recalée.

Grandeurs et décadences! Le #Gouvernement perd ses billes, ses ministres rament en tous sens, et la bienséance, l'amitié foutent le camp sous les regards de la foule atterrée. 

Après l'antisémitisme qui revient en force, la mise à mal de ceux qui cherchent un refuge en France, les minorités exclues, revoilà le temps de la rengaine populiste : un signe distinctif pour désigner une catégorie non pas de concitoyens (pas toujours) mais d'êtres humains.

Alors, s'il le faut, sans attendre le tatouage (souvenez-vous, souvenons-nous), réagissons et refusons cette ignominie. Marseille, tais-toi Marseille! Tu cries trop fort!...