Les événements se bousculent en Belgique, après les interventions des forces de l'ordre dans le Royaume, et l'opération anti-djihadistes de Verviers (dans l'Est du pays), se soldant par deux morts. Plusieurs personnes ont été interpellées dans la région bruxelloise. On coupe, on recoupe, les informations, on chercher, on recherche, partout en Europe, et même ailleurs pour se rendre compte que certains des "suspects" se trouvent sagement chez eux, munis d'un bracelet électronique, permettant de les suivre 24/24 et 7/7. On croit rêver! Comment peut-on croire que les supers flics des services de renseignements puissent passer à côté d'un individu recherché et surveillé dans son propre pays? Cela dépasse l'entendement.

A son domicile, sous bracelet électronique

Un mandat international lancé, la quasi certitude que l'individu se trouve en Espagne, pour en fin de compte le trouver à Molenbeek-Saint-Jean, en banlieue bruxelloise. Abdelmounaim Haddad, âgé de 21 ans, était suspecté d'appartenir à la cellule démantelée à Verviers fin de semaine dernière. Les autorités judiciaires pensaient qu'il se trouvait en France, en Espagne, voire au Yémen. Que nenni! Il s'est présenté tout simplement au commissariat de Molenbeek, ayant vu dans les médias qu'on parlait de lui. Situation particulièrement interpellante que celle-ci. En effet, on sait qu'il manque cruellement de places en prison, l'État belge en "loue" d'ailleurs une aux Pays-Bas, et qu'une des solutions, mise sur pied par les différents ministres de la #Justice, n'est autre que le bracelet électronique, interdisant son détenteur d'aller où bon lui semble. Les investissements pour cette pratique sont colossaux et nous sommes donc en droit de penser que cette surveillance doit donner toutes les garanties de fiabilité, pour les autorités, mais aussi et surtout pour le citoyen lambda.

Apparemment, ce n'est pas tout à fait le cas. Si un individu porteur d'un tel dispositif, et donc très bien connu de la justice, ne peut être localisé en temps réel, on se demande bien à quoi sert cet engin couteux? On va nous rétorquer que vu les événements des derniers jours, il était impossible de réaliser les investigations nécessaires. Non, on ne nous le dira pas. Non, on ne le croira pas. Faille dans le système? Que nous cache-t-on encore d'autre? Parfois, il faudrait mieux éteindre la télé et la radio, enlever la prise du modem, ne pas acheter de journaux, même si c'est Charlie...   
#Fait divers #Belgique