L'engouement autour de la sortie d'un journal n'aura jamais été aussi grand. Ce matin, les kiosques français, belges, suisses et même italiens ont été assaillis par les foules demandant le nouveau #Charlie Hebdo tant attendu. Une semaine après les tragiques attentats qui ont décimé sa rédaction, le journal satirique avait décidé de sortir un numéro spécial, appelé très justement le "Journal des survivants", dont la Une montre une caricature de Mahomet une larme à l'oeil et brandissant le désormais célèbre slogan "Je suis Charlie" en dessous du titre "Tout est pardonné".

Dès l'aube, il était déjà presqu'impossible de trouver en kiosques cette édition unique, pourtant tirée à trois millions d'exemplaires, traduite en cinq langues et distribuée dans une vingtaine de pays. Pour pallier aux très nombreuses demandes, le directeur du journal a déjà annoncé que deux millions d'exemplaires seront réédités et disponibles dans les points de vente ce jeudi et vendredi.

Un objet de valeur?

Mais voilà, les quelques chanceux qui ont réussi à mettre la main sur un exemplaire ont déjà compris que ce numéro exceptionnel vaudra, un jour, son petit pesant d'or. Plusieurs annonces étonnantes, voire vraiment révoltantes, ont été postées sur les sites de seconde-main comme eBay, proposant des exemplaires de ce numéro sorti ce mercredi pour des sommes variant entre 70 euros et... 100.000 euros! Business is business? Il faut malheureusement croire que oui. Un événement avec un tel retentissement mondial donne toujours lieu à quelques dérives. Hier, on apprenait que près de cinquante demandes de dépôt de marque avec le slogan "Je suis Charlie" avaient été déposé. Finalement, aucune de ces demandes n'aura été accordée, et on en comprend facilement la raison! Mais eBay n'aurait-il pas également le devoir moral d'empêcher ces enchères à plusieurs centaines d'euros pour un journal, aussi rare soit-il? Voilà qui devrait doucement faire rire Charb, Cabu, Wolinski et les autres, dont l'incroyable talent ne se vendait pourtant qu'à une soixantaine de milliers d'exemplaires de leur vivant.