Ils étaient six à partir mercredi soir. Six à rejoindre la « marche pour l'unité » initiée le 13 janvier par des lycéens bordelais. Ilyas, Maxime, Esmaa, Sarah, Yassine et Sonia sont tous inscrits au lycée privé musulman Averroès de Lille. Premier établissement de ce type sous contrat avec l'Etat, (c'est à dire qu'il suit le programme de l'Education Nationale comme n'importe quel autre lycée privé), l'établissement avait vu ses élèves brandir des pancartes « Not In My Name » pendant la minute de silence organisée au lendemain des attentats contre #Charlie Hebdo, écho au slogan/hashtag qui a fait le tour du monde pour protester contre l'était islamique (EI).

Cette fois, les lycéens ont décidé d'agir autrement. En rejoignant la marche en route vers Paris organisée par leurs camarades bordelais. Ilyas, vice-président du conseil de vie lycéenne à Averroès déclarait hier dans La Voix du Nord que « Même si Charlie a été l'élément déclencheur, c'est d'abord une marche pour l'égalité, n'importe qui peut rejoindre le mouvement. »

Éric Dufour, directeur adjoint de l'établissement s'exprimait également dans les colonnes du quotidien en soulignant l'aspect politique de la démarche : « c'est un mouvement de fraternité dans lequel le lycée doit être présent : ces jeunes s'engagent avec une conscience politique, dans le sens noble du terme. » Cet événement marquera forcément les six lycéens et nourrira sans doute la pensée citoyenne et politique de tous ces jeunes participants.