Les Français boudent le mariage. Du moins c’est ce que montre une étude publiée ce jeudi par l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques).

C’est la première fois, depuis la fin de la seconde guerre mondiale, que le niveau affiché est aussi bas, alors que l’âge pour se marier, lui, recule de plus en plus.

Un nombre qui diminue

Le nombre de mariages célébrés – pour ceux de sexes différents - en 2013, atteint 231.200. C’est 6% de moins qu’en 2012, ce qui représente environ 15.000 mariages.

Depuis les années 1950 jusqu’au milieu des années 1980, le nombre de mariages dépassait régulièrement les 300.000 par an. En 1972, on est même parvenu à établir un record avec 417.000 couples qui ont décidé de se dire « oui ». Le principal facteur de ce grand nombre ? Les enfants nés du baby-boom qui sont en âge de se marier.

Mais la tendance s’inverse dès 1984 quand le nombre de mariages passe sous le seuil des 300.000 par an. Si cela arrive à se stabiliser jusqu’au début des années 2000, ce chiffre repart ensuite à la baisse et ne cesse de décroître.

Quant aux remariages, leur nombre augmente sensiblement, pour les hommes comme pour les femmes, et s’explique par l’augmentation annuelle du nombre de divorces : 125.000 en 2013.

N’est pas pris en compte dans ce nombre annuel les mariages de même sexe. Avec la nouvelle loi passée en 2013, ce ne sont pas loin de 7.500 couples qui sont passés devant le maire.

Attendre avant de se marier

Un autre élément qui se dégage de cette enquête est l’âge auquel un couple – de sexe différent – décide de passer devant l’autel. Alors que 34,9 % des femmes nées en 1945 étaient mariées à l’âge de 20 ans, elles n’étaient plus que 1,2 % pour celles nées en 1990. La tendance est similaire pour les hommes, mais dans une moindre mesure, avec 7,4 % des hommes nés en 1945 mariés à l’âge de 20 ans, quand ils ne sont plus que 0,2 % pour ceux qui ont vu le jour en 1990.

Autre donnée de l’étude : pour un premier mariage, la femme a en moyenne 30,5 ans en 2013, alors qu’elle n’avait que 23 ans en 1980.

La France en bas du classement

En matière de mariage, la France se classe dans les dernières places du classement de l’#Union Européenne : 20ème sur 28 pays. Alors que les pays, où la marche nuptiale retentit le plus sont la Lituanie, Malte et Chypre, la France tient compagnie à l’Espagne, le Portugal ou encore l’Italie avec un ratio de 3,8 mariages pour 1.000  habitants.

Il n’est pas sûr que la France arrivera à inverser la tendance. Avec la présence du Pacs comme concurrent et les mœurs changeantes, le mariage devra, sans doute, lutter encore pendant de nombreuses années.