Robert Menard, le maire de Béziers a décidé d'armer sa police municipale. Une décision qui fait écho à de nombreuses autres villes de France. Jusque-là donc, rien d'anormal. Par contre à Béziers au niveau de la communication, on ne fait rien comme tout le monde. La nouvelle campagne de pub qui a accompagné la mesure ne passe pas inaperçue. Et c'est le moins que l'on puisse dire !

Béziers, son Far West et sa campagne de com'…

L'affiche placardée dans tout Béziers depuis quelques jours fait polémique. Elle met en scène un revolver, un 7.65 automatique, muni d'un blason représentant le drapeau français.

A côté et en grand, le slogan qui fait parler de lui : « Désormais, à Béziers la police municipale a un nouvel ami ». En plus petit et en bas de l'image « Armée 24h/24 et 7j/7 »

Sur les 55 agents que compte la police municipale de Béziers, neuf ont déjà reçu ce nouveau revolver, un 7.65 automatique. L'entièreté du service devrait en être équipée d'ici le début de l'été.

Robert Menard, le maire d'extrême-droite élu en 2014, veut grâce à cette mesure instaurer une plus grande autorité et faire régner l'ordre dans sa ville…

Appropriée ou provocante, sa campagne buzz

Robert Menard, ancien journaliste, est un grand habitué du genre. Depuis qu'il est en place à Béziers, il instaure sa marque et sa méthode. On pourrait la qualifier de coup d'éclat permanent. La plupart de ses mesures font en effet le buzz. Et cette dernière campagne n'échappe pas à la règle.

Mais le maire de Béziers s'en moque. Pour lui, ce n'est qu'une promesse de campagne tenue. De plus, il insiste en se basant sur l'actualité. « Quand un premier ministre est accueilli à Marseille par des tirs de kalachnikovs, oui, notre affiche est appropriée ».

Un avis que ne partagent pas beaucoup d'élus et qui a même fait réagir le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. «L'outrance de cette campagne ne peut qu'aboutir à de graves contresens. Réduire l'action des forces de l'ordre à leur arme, c'est en premier lieu méconnaître la conception qu'elles se font de leurs missions» a ainsi déclaré ce dernier ».

Sur le web, l'affiche divise également. Pros et antis Menard s'affrontent par messages interposés en détournant l'affiche initiale. Blasting News vous a sélectionné le meilleur de ces affiches "détournées".

De toute façon, qu'on adhère ou qu'on soit contre, Robert Menard a une fois de plus réussi à faire parler de lui… #Front National