C'est un bad buzz comme on en a rarement vu dans ce domaine. Comme chaque année, le collectif des Enfoirés, composé des plus grandes stars de la chanson française et de la télévision, a enregistré l'hymne qui devait marquer les esprits pour les douze mois à venir. Jean-Jacques Goldman s'est donc attelé à l'écriture du titre « Toute la vie », qui se devait être un message d'espoir et de paix pour l'avenir. Le clip de la chanson a finalement été dévoilé ce 23 février, et le moins que l'on puisse dire, c'est que le message en question n'a pas véritablement trouvé sa cible.

La mise en scène du clip est plutôt édifiante : point d'accolades entre chanteurs ou de rires complices derrière les micros comme nous avaient habitués #Les Enfoirés. Dans « Toute la vie », les stars sont debout, face à un groupe de « jeunots » anonymes qui s'époumonent en assénant leurs aînés (quoi qu'avec Jean-Baptiste Maunier et Tal dans le groupe, la moyenne d'âge baisse fortement) de reproches sur l'état actuel de la société. « Vous aviez tout: liberté, plein-emploi. Nous c'est chômage, violence et sida », déclarent-ils. « Tout ce qu'on a, il a fallu le gagner, à vous de jouer, mais faudrait vous bouger », répondent les Enfoirés. Les jeunes anonymes ne se laissent pas faire et répliquent : « Vous avez raté, dépensé, pollué ». « Je rêve ou tu es en train de fumer? », accusent les chanteurs. Vous ne rêvez pas, il s'agit réellement des paroles de la chanson. Quelle mouche a donc bien pu piquer Jean-Jacques Goldman, au talent d'ordinaire si grand et à la vision du monde si moderne et libre ?

Merci pour la leçon

Indécent, c'est le mot le plus adéquat pour parler de « Toute la vie ». Les chanteurs dont la plupart n'ont même pas atteint l'âge de 40 ans seraient-ils devenus de vieux réacs, prêts à railler la jeunesse en gonflant la poitrine en se vantant sur ce qu'ils ont accompli ? D'ailleurs, les stars du showbizz sont-elles réellement les mieux placées pour inculquer des leçons aux jeunes avec leur « Toi tu as toute la vie, c'est une chance inouïe » ?

Alors que 25% des jeunes français de moins 25 ans sont au chômage, le message passe mal et les réactions ne se sont pas faites attendre. Un véritable raz-de-marée de critiques a été déversé sur Twitter, reprochant ce texte empli de clichés, de stéréotypes et de critiques envers les jeunes et les pauvres (ces foutus fainéants, selon les Enfoirés). Face à la polémique, les Enfoirés ont tenté de calmer les esprits via leur community manager, qui s'est attelé à répondre à quelques tweets assassins. « 'Toute la vie' est un message d'espoir. Il faut le voir comme un dialogue entre les générations, les artistes ne comptent pas », explique-t-il. « Aucune chanson ne peut plaire à tout le monde. Celle-ci n'a pourtant pas vocation à choquer ou blâmer qui que ce soit », répond-il encore. Finalement, Jean-Jacques Goldman en personne a tenu à répondre à la polémique ce vendredi matin, par voie de communiqué de presse. « C'est une chanson dans laquelle des adolescents reprochent aux générations qui les ont précédés l'état du monde qu'ils leur laissent : pollution, chômage, violence, dette, misère (c'est un sujet qui n'est pas si fréquent…). Les Enfoirés jouent le rôle des adultes qui leur répondent comme trop souvent : en se dédouanant et avec mauvaise foi, mais en espérant qu'ils feront mieux. Le fait que la jeunesse nous demande des comptes me semble la moindre des choses. Le fait que la chanson se termine en faisant confiance à l'avenir aussi. »

Le temps des sages paroles pleines d'espoir puisées directement de l'esprit de Coluche comme « Aujourd'hui, on n'a plus le droit, ni d'avoir faim ni d'avoir froid » semble révolu. Pourtant, les Enfoirés font encore recette aujourd'hui : leur dernier DVD fêtant les 25 ans de la troupe s'est placé dans les meilleures ventes dès sa sortie avec plus de 100.000 exemplaires écoulés en quelques jours, et 12 millions de téléspectateurs ont regardé leur dernier show diffusé sur TF1. Le prochain grand rendez-vous télévisuel de ces chanteurs au grand cœur est prévu pour le 13 mars prochain. Nul doute qu'ils seront encore des millions derrière leur petit écran à se rappeler les bonnes paroles de Coluche en son temps… #Musique