Une femme, âgée d'une vingtaine d'années, a été attaquée par un squale, ce samedi soir, à l'île de La Réunion. Au moment du drame, vers 18h30, la jeune femme nageait à cinq mètres du rivage environ, sur la commune de l'Etang-Salé. Gravement blessée à une jambe, la victime se trouvait en arrêt cardio-respiratoire à l'arrivée des secours. Le Samu et les pompiers ont tenté de la stabiliser avant de la transporter dans un état critique au centre hospitalier universitaire de Saint-Pierre. Malgré les soins prodigués, elle a succombé à ses blessures, vers 22h.

Selon les témoins, la jeune femme aurait été tirée sous l'eau et mordue à la fesse et au mollet. Elle aurait réussi à s'extirper de la mâchoire du squale. Ramenée sur la plage, elle a reçu des premiers soins avant l'arrivée des secours.

Baignade en zone interdite

S'il s'agit de la première attaque mortelle de l'année, ce n'est pas la première fois qu'un tel drame survient sur la commune. Des mesures de prévention avaient été prises depuis plusieurs mois. Le préfet de La Réunion, Dominique Sorain, a précisé par voie de communiqué que la victime « se baignait dans une zone interdite à la baignade, à proximité de l'endroit où un accident avait eu lieu en octobre 2013 ». En effet, Tanguy, un bodysurfeur de 23 ans, avait eu la jambe droite sectionnée au niveau de la cuisse au large de cette même plage.

Ce samedi soir, la préfecture a indiqué que « la procédure post-attaque [...] a été activée par le préfet de La Réunion. [Il] prévoit la réalisation d'opérations de pêche ciblées aux alentours immédiats du lieu de l'attaque ».

Un risque omniprésent

Face au risque toujours très important, le préfet de La Réunion a renouvelé, il y a deux jours, l'arrêté préfectoral qui interdit la baignade et l'ensemble des activités nautiques en dehors du lagon et des zones surveillées, jusqu'au 15 février 2016. En parallèle, l'arrêté prévoit la mise en place de zones expérimentales dans quatre communes, afin que les surfeurs et les entraineurs du pole espoir de la ligue de surf réunionnaise puissent s'exercer.