C'est quoi un hebdomadaire ? Qui est-ce qui parle dans la radio ? Comment fait-on pour présenter les informations à la télé ? Qui est-ce qui choisi les sujets d'un journal ? Afin de répondre à toutes ces questions d'élèves, 15 500 écoles et établissements scolaires participent à compter de ce lundi 23 mars, à la semaine de la presse et des médias dans l'école, organisée par le Centre de liaison de l'enseignement et des médias d'information (Clemi).

Des apprentis journalistes  

Chaque année depuis 1990, cette opération permet aux jeunes de travailler sur la diversité de la presse et d'échanger avec des professionnels de l'information, comme l'explique Elsa Santamaria, responsable de l'évènement : « Cette semaine permet aux élèves de découvrir les métiers de la presse en visitant des rédactions et en participant à des conférences de rédaction, d'analyser, de hiérarchiser et de vérifier les informations qui leur parviennent en travaillant à partir de dépêches, d'infographies ou de vidéos de l'AFP ».

En effet, toute la semaine, les élèves ne se contentent pas seulement de lire la presse, ils participent aussi, activement : « Les élèves réalisent des revues de presse à partir des dizaines de journaux et magazines reçus. Ils participent à des concours comme celui organisés avec Causette, TV5Monde et les Nouvelles News qui consistent à rédiger des articles dénonçant les stéréotypes sexistes. »

Autres temps forts de la semaine, de grands journalistes et animateurs de radio et de télévision viendront témoigner en classe de leurs expériences. « De grandes rédactions sont mobilisées : l'AFP, TF1, Bayard Presse, Le Parisien, Radio France, Gulli, ou encore Europe 1 », ajoute Elsa Santamaria.

« La liberté d'expression, ça s'apprend »

Afin d'orienter le travail des enseignants, le Clemi a choisi cette année de travailler autour du thème « La liberté d'expression, ça s'apprend ». Une thématique qui n'a pas été choisie au hasard, loin de là : « Il semblait important que la Semaine de la presse puisse être, près de 3 mois après les attentats, un moment privilégié de réflexion pour aborder la question de la liberté d'expression », explique Elsa Santamaria.

Ainsi, les élèves seront confrontés aux problématiques soulevées par la liberté d'opinion et le respect du débat démocratique.

Face à l'engouement des élèves, la Semaine de la presse et des médias dans l'école mobilise chaque année de plus en plus d'enseignants. #Education #Journalisme