« A 2 heures du matin, il sera déjà 3 heures ! »

Cette phrase, vous l'entendez chaque année, tous les derniers dimanches du mois de mars et depuis votre naissance, si vous êtes né après 1976. Vous ne risquez pas d'oublier : dès le réveil, tous les médias vous le rappelleront, certains de vos appareils connectés se mettront même automatiquement à la bonne heure. Mais comme tous les ans, il y a polémique et petit débat : Changer d'heure a-t-il encore un sens ? Est-ce vraiment utile ?

Vous aussi, vous risquez de pester encore et encore sur cette journée trop courte, sur le fait qu' « on » vous a volé 1 heure, que vous êtes épuisés…Et cette année, comme tous les ans, les pouvoirs publics vous certifieront avec le sourire que ce geste est nécessaire et d'utilité publique. Vraiment ?

Un geste pour l'environnement ?

Le principe est simple : Avancer d'une heure permet de profiter plus longtemps de la lumière du soleil et de diminuer ainsi sa consommation d'électricité. Effectivement, le rallongement des journées fait considérablement baisser la consommation d'énergie en France. Une économie qui contrebalance largement la petite surconsommation du matin engendrée par un soleil qui se lève plus tard.

C'est principalement entre 20h et 21h que l'économie est la plus significative. Selon la dernière étude publiée de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) qui date de 2010, la mise en application du changement d'heure aurait permis en 2009 d'économiser sur tout le territoire 440 gigawatts-heure (GWh), ce qui représente un an d'éclairage public pour une ville de la taille de Marseille. Une économie considérable.

Tranquillisants, fatigue et irritabilité

Si les chiffres sont là pour rappeler l'utilité environnementale de la mesure, les Français ont toujours du mal à s'y faire. Très impopulaire dans l'hexagone, le passage à l'heure d'été est même à l'origine de plusieurs associations qui se battent pour faire annuler cette décision gouvernementale.

Car s'adapter aux nouveaux horaires ne se fait pas en 24h. Les individus continuent tout naturellement de se coucher à l'heure d'hiver mais se lèvent désormais à l'heure d'été. Au final, l'accumulation de la fatigue et l'irritabilité qui en découle jouent un rôle important sur le moral des Français à cette période. Si le déficit de sommeil est difficile pour une grande majorité, les enfants s'adaptent plus facilement, ayant une plasticité du sommeil bien meilleure.

Cependant, les avis des experts et professionnels de la santé restent très partagés sur la question. En septembre 2014, une étude réalisée par la commission européenne affirme que « la santé peut être affectée par le changement de biorythme du corps » mais précise aussi que « les résultats sont souvent contradictoires ». Si certains observent plus d'accidents de la route ou une augmentation de la consommation de médicaments et particulièrement de tranquillisants, d'autres affirment qu'il est impossible d'isoler la cause de ces phénomènes et d'imputer au changement d'heure seul, leurs augmentations.

Que les Français se rassurent, ce sont 70 pays dans le monde qui passent à l'heure d'été dans la nuit de samedi à dimanche. Aucun pays d'Europe n'y échappera. Et si vous avez encore envie de râler, pensez aux barbecues ensoleillés qui vous attendent, les soirs d'été. Cela devrait vous aider à passer le cap…