Le terrible nouvelle du crash a rapidement été confirmée par la gendarmerie locale et la DGAC (Direction Générale de l'#Aviation Civile). L'avion qui effectuait la liaison Barcelone - Düsseldorf appartenait à la compagnie Germanwings. Une filiale de la Lufthansa.

L'Airbus A 320 transportait à son bord 144 passagers ainsi que quatre hôtesses et/ou stewards et bien sur ses deux pilotes. Pour un total de 150 personnes.

François Hollande a confirmé une info relayée à demi-mot jusque-là en se fendant d'un communiqué sur le site de l'Elysée. Le président a annoncé : « Qu'il n'y aurait aucun survivant. Et que probablement beaucoup de victimes seraient de nationalité allemandeC'est un deuil que nous devons éprouver car c'est une tragédie qui s'est produite sur notre sol»

Les Circonstances du crash

L'Airbus de la compagnie allemande Germanwings avait décollé ce matin de l'aéroport de Barcelone à 9h37. Son itinéraire prévoyait de rallier Düsseldorf sans escale en survolant Lyon, Dijon et Metz. Mais à 10h39, heure française, le site flightradar spécialisé dans le suivi des avions de ligne a perdu sa trace. L'avion se situait alors aux alentours des 6800 pieds d'altitude (2000 mètres d'altitude).

Peu avant le crash, l'appareil serait passé d'une altitude de 38.000 pieds à une beaucoup plus basse de 6925 pieds en moins de dix minutes. Ce qui laisse supposer que l'appareil était en chute libre. Le pilote aurait d'ailleurs lancé un appel au secours peu de temps auparavant.

Mais rien n'y a fait, l'A320 s'est écrasé dans le massif des Trois-Evêchés, un lieu de randonnée connu de la région. Et si les circonstances du crash ne laissent que très peu de chance de survie, « Aucune victime supplémentaire au sol ne serait à déplorer » comme l'a annoncé Paul-Henri Brandet, le porte-parole du ministère de l'intérieur.

Les secours se rendent actuellement sur la zone du crash située dans la commune de Méolans-Revel comme l'a indiqué Matignon. La zone est montagneuse et difficile d'accès.

François Hollande a tenu à exprimer sa profonde tristesse suite à l'annonce de cette catastrophe : « Je veux exprimer aux familles des victimes de cet accident aérien toute ma solidarité. C'est un deuil, une tragédie. »

Ce crash est la plus grave catastrophe aérienne survenue en France depuis le Concorde en 2000. 113 personnes avaient alors perdu la vie.

Et cela fait 23 ans qu'aucun un autre Airbus A320 ne s'était écrasé en France. On était alors le 20 janvier 1992. Le crash avait fait 87 morts…