C'était à la sortie du métro Capitole, à un point névralgique et stratégique de rencontre avec les passants, que se tenait le stand de l'association Animal Amnistie. Le but de la journée était clairement de sensibiliser les humains que nous sommes à un régime alimentaire non carné, voire totalement exempt de sous-produits #Animaux. Des alternatives existent. Les militants étaient là pour en parler.

Un stand et des militants, parlons de notre alimentation

C'est ainsi que certains d'entre eux, entre grain de folie et humour, avaient endossé des costumes d'animaux pour s'adresser au tout venant. Un "poulet" portant un écriteaux stipulant que non, il n'était décidément pas un nuggets, ou encore une "vache" prête non pas à donner du lait, mais à discuter, étaient là comme les expressions d'une égalité entre l'homme et animal. En effet, si nous ne pouvons pas faire parler les animaux autrement que par empathie, les militants étaient là comme une voix de leur protestation.

La suite des discussions pouvait se dérouler au stand, autour de livres, de recettes ou encore de préparations sans viande (végétariennes) ou complètement végétales (végétaliennes) à prix libre et confectionnées par les bénévoles. Notre alimentation est tout autant liée à la question de notre santé qu'à celle de la cause animale. Les deux sujets étaient au cœur des discussions...

Paroles de vegans et végétaliens

- Quand manger devient un acte éthique et politique, quelles sont les motivations des bénévoles ?

- Vivre sans manger de viande, est-ce possible ? Rencontre avec le président d'Animal Amnistie, avec qui nous abordons la question des carences alimentaires.

Un célèbre exemple de végétalien

Qui a dit que ne pas manger de viande, rendait tout faiblard et blafard ? Faisons un petit tour du côté des body-builders ! Au cours d'un échange avec Samy, l'un des bénévoles, j'apprends l'existence d'un certain Frank Medrano. Sportif s'il en est, ce monsieur muscle est athlète, et ne se nourrit que de produits végétaux. Dans son alimentation, il n'y a donc pas de produits animaux (lait, oeufs...) non plus. Ce régime alimentaire ne semble pas contraindre plus que ça le sportif dans sa pratique, de quoi mettre une sacrée claque aux préjugés !