Nombreux sont les Français basés à New-York. Jean Reno, Thierry Henry, Charlotte Gainsbourg ou Cecilia Attias, tout ce beau monde y vit à plein ou mi-temps. Parmi eux vous croiserez peut-être Guillaume, Medhi ou Mathieu, des Français fondus dans la foule new-yorkaise.

Les nouveaux arrivants à New-York sont majoritairement des jeunes. Vacanciers, étudiants, stagiaires ou jeunes travailleurs, les moins de 25 sont représentés massivement à Manhattan et à Brooklyn. Pour eux, New-York procure ce sentiment de marcher dans un film, de se prendre pour le personnage de sa série préférée, d'être jeune et de se sentir libre.

« J'ai cru devenir dingue »

« J'ai de très bons souvenirs de mes premières semaines à New-York, je m'émerveillais pour un rien. La première fois que j'ai appelé un taxi ou la première fois que j'ai commandé chinois et que ma nourriture est arrivée dans les boites qu'on voit à la télé, j'ai cru devenir dingue. » Matthieu, 26 ans, vit à New-York depuis septembre et il tente de percer dans le monde de la peinture. Son plan, se faire repérer dans les expos underground et se faire exposer dans une galerie à Manhattan avant de retourner en France triomphant. « Pour les artistes, New-York reste un passage obligé et j'ai le sentiment que tout est possible. Je suis ici depuis six mois pourtant j'ai créé et exposé mon travail beaucoup plus qu'à Paris en l'espace deux ans. »

« Il faut dire que je suis dans l'endroit propice, à Bushwick, en plein cœur de Brooklyn, il y a une dynamique d'enfer et une variété d'artistes impressionnante. Des peintres, des musiciens, des DJ, des réalisateurs, il a de tout, partout. » Bushwick fait partie des quartiers en vogue qui attirent une majorité de jeunes et un bon pourcentage de Français. La vie nocturne y est moins chère qu'à Manhattan et les rues moins envahies par les nuées de gens pressés en costume repassé. Bushwick est devenu le village de Brooklyn où l'on boit du vin, part en brunch et trouve des after party quand les bars et les boites ferment à 4 heures du matin.

Une ville changée

Guillaume est arrivé dans le Upper West Side en janvier 2015. Globe-Trotteur et étudiant en sciences de l'informatique, il fait en sorte de passer un semestre sur deux à l'étranger pour découvrir de nouveaux horizons. « Je ne m'imagine pas rester vivre ici. Je suis stagiaire en finance pour une banque où je m'ennuie et la mentalité hypocrite et condescendante des Américains me déplait. Je n'ai pas eu la même claque qu'à Singapour ou Hong Kong par exemple. Là bas tout est neuf, démesuré et tout semble encore possible. New-York est une ville qui a déjà vécu et même vieilli. Si je veux en prendre plein les yeux, vivre dans l'excès et la frénésie, c'est pas à New-York que j'irais. »

Il est vrai qu'en l'espace de quinze ans et trois maires, les cinq quartiers qui composent New-York - Manhattan, Brooklyn, le Queens, le Bronx et Staten Island - sont devenus beaucoup plus sûrs et se sont enrichis. Finis les taux de criminalité affolants et la panique terroriste au sortir du 11 septembre 2001. Medhi est arrivé à Brooklyn en 2003, fraichement diplômé d'une école de commerce en France. « J'habitais à Harlem Est et à l'époque c'était assez dangereux. Je peux dire que du haut de mes 22 ans avec mes costumes pour aller bosser à Wall Street, je ne faisais pas le fier. Il y avait des deals de tous genre en plein milieu de la rue, ce n'était pas le ghetto mais on s'y sentait pas forcement en sécurité tout le temps. » Aujourd'hui, Harlem Est est un quartier latino tout à fait sympathique où les travailleurs du downtown se réfugient pour échapper aux prix alarmants des Upper East Side et Upper West Side.

La majorité des Français installés à New-York depuis plus de cinq ans ont la double nationalité et ne comptent pas retourner en France au cours des années à venir. Pour les jeunes dans l'espoir de rester plus longtemps, un océan de paperasse et de stress s'ouvre devant eux. En attendant une autorisation de visa ou de carte verte, ils demandent à leurs amis américains ce qu'ils pensent d'un mariage discret à Vegas.
#Etats-Unis