Le crash de l'Airbus A 320 de la compagnie Germanwings dans les Alpes constitue l'un des accidents d'avion les plus meurtriers de l'histoire sur le sol français. Retour sur les drames aériens qui ont bouleversé l'histoire de l'#Aviation française.

L'Émeraude

Le 15 janvier 1934, l'Émeraude, un Dewoitine D.332, de retour d'Indochine après avoir établit un record de vitesse entre Paris et Saïgon, s'écrase sur une colline du Morvan. Parmi les dix passagers, qui ont tous péri dans l'accident, le pionnier de l'aviation Maurice Noguès et le gouverneur général français de l'Indochine Pierre Pasquier.

Deux accidents en deux jours

Air France enregistre, les 3 et 4 septembre 1946, deux crashs en moins de 48h. Le premier, lors d'un vol entre Copenhague au Danemark et Paris, fait 22 victimes. Le lendemain, un avion reliant Paris à Londres s'écrase en banlieue parisienne au Blanc-Mesnil, causant la mort de vingt personnes.

La mort de Marcel Cerdan

Le 28 octobre 1949, un Lockheed Constellation d'Air France entre Paris et New York s'écrase de nuit sur une montagne de l'île São Miguel, dans l'archipel des Açores, dans ce qui reste comme l'une des tragédies aériennes les plus célèbres en France : le bilan est de 48 victimes, parmi lesquelles le boxeur Marcel Cerdan, la violoniste Ginette Neveu ou encore Kay Kamen, un cadre de la Walt Disney Company.

Les Châteaux s'écroulent

En 1962, deux appareils Air France, les crashs du "Château de Sully" et du "Château de Chantilly", font 130 puis 113 victimes à moins de trois semaines d'intervalle. Le premier s'écrase au moment de son décollage de Paris vers New York, le second au large de Point-à-Pitre en Guadeloupe en raison des conditions météorologiques.

Un incendie dans l'avion

Le 11 juillet 1973, le vol 820 reliant Rio et Paris descend vers Orly quand un icendie se déclare. Si le pilote parvient à atterrir, 123 personnes meurent asphyxiées, et onze seulement survivent.

Ermenonville

Le 3 mars 1974, un avion de la Turkish Arlines décolle d'Orly à destination de Londres, mais s'abime dans la forêt d'Ermenonville. 346 personnes perdent la vie dans ce qui reste la catastrophe aérienne la plus meurtrière sur le sol français. La cause : une porte de l'appareil s'ouvre en plein vol et entraîne la dépressurisation explosive de l'appareil. Plusieurs passagers sont ejectés en plein vol.

Le drame du Concorde

Le 25 juillet 2000, un Concorde d'Air France, moteur en feu au moment de son décollage de l'aéroport de Roissy, s'écrase à quelques kilomètres de là sur un hôtel à Gonesse alors qu'un de ses moteurs était en feu au moment du décollage. Les 109 passagers et membres d'équipage sont tués, ainsi que quatre personnes au sol, dans ce qui restait à ce jour la dernière grande catastrophe aérienne sur le territoire français.

Le vol Rio - Paris

Le 1er juin 2009, le vol 447 Air France transportant 228 personnes dont 216 passagers et qui assurait la liaison entre Rio et Paris sombre dans l'océan Atlantique à environ 950 km de sa destination. C'est la plus grosse catastrophe aérienne française, mais également la plus mystérieuse.