Très en colère après la défaite d'hier sur le terrain de Bordeaux (3-2), la star suédoise du Paris Saint-Germain, Zlatan Ibrahimovic s'est fendu d'une déclaration qui fait beaucoup de bruit. En rentrant aux vestiaires, il aurait déclaré ceci : « En quinze ans, je n'ai jamais vu un tel arbitre, dans ce pays de merde. Ce pays ne mérite pas le #PSG. »

Même si Zlatan est coutumier de ce genre de déclaration choc, cette fois-ci, beaucoup estiment qu'il est allé trop loin. Notamment le FN de Marine Le Pen…

« Casse-toi pauvre con »

L'occasion était trop belle pour que l'ardente protectrice des bons Français de France ne laisse passer ce dérapage sans réagir. Et bien évidemment, la présidente du FN ne s'est pas exprimée en reprenant la célèbre phrase prononcée par Nicolas Sarkozy mais l'intention y était. Invitée ce matin sur les ondes de France Info, cette dernière a répondu de manière claire aux déclarations de la star du PSG : "Ceux qui considèrent que la France est un pays de merde peuvent la quitter. C'est aussi simple que ça ».

Une déclaration qui fait un peu penser à son ancien slogan « La France tu l'aimes ou tu la quittes ».

Mais pour une fois, il faut bien avouer qu'elle n'était pas la seule à partager cette indignation. Patrick Kanner, le ministre des Sports avait lui aussi immédiatement réagi aux propos de la star suédoise. Il exigeait notamment des excuses publiques estimant : « Qu'il y a eu un dérapage, je dirai même qu'il y a eu une faute. Si un personnage aussi important que Zlatan Ibrahimovic a ce type de propos, il ne faudra pas s'étonner après qu'il y ait des difficultés sur les stades et ça, ce serait tout à fait regrettable".

Zlatan s'est excusé mais risque une sanction

Et de fait, l'attaquant de 33 ans du PSG a présenté ses excuses sur le site même du PSG hier soir : « Je tenais à préciser que mes propos ne visaient ni la France ni les Français. J'ai parlé de #Football et non d'autre chose. J'ai perdu le match, et je l'accepte mais je n'accepte pas quand l'arbitre ne suit pas les règles. Ce n'est pas la première fois que cela se produit. Je me suis exprimé sous le coup de l'énervement et tout le monde sait qu'à ce moment-là les mots peuvent dépasser la pensée. Je tiens à m'excuser si des personnes se sont senties offensées.»

Des excuses qu'il a ensuite réitérées en anglais. Pas sûr toutefois que ce soit suffisant pour qu'il évite une suspension. Il se chuchote même qu'elle pourrait être lourde. Et ce n'est pas son passif en la matière qui l'aidera...

Ce dernier événement a en tout cas mis fin à une semaine spéciale, à titre personnel, pour le géant suédois. Après s'être fait expulser de manière imméritée face à Chelsea, Zlatan Ibrahimovic avait marqué par deux fois contre Bordeaux hier soir. Insuffisant toutefois pour éviter la défaite des siens… Un contexte qui sans l'excuser, n'a certainement pas aidé !

Enfin, signalons que si Marine Le Pen tient à expulser Zlatan Ibrahimovic de France, elle devra attendre le mois de juillet pour le faire et le retour mercato estival ...