Yannick Tavolaro, le propriétaire de « La Belle Epoque, » anciennement « Aux délices de Grasse, » a été abasourdi d'apprendre mardi 03 mars que le Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN) s'était fendu d'un communiqué à l'encontre des pâtisseries en ganache noire représentant des caricatures dénommées avec humour « Dieux » et « Déesses. »

Son ami de longue date, Vincent Saverino, a découvert ce communiqué et a organisé la riposte en clamant haut et fort qu'il s'agit d'un acte « scandaleux, on attaque un homme sans même le connaître, au nom du politiquement correct ! Yannick, mon ami Yannick, est tout sauf raciste ! Partagez en masse mes amis pour dénoncer ces gens qui s'attaquent à un honnête homme, sans savoir qui il y est vraiment... »

Le fils du pâtissier a créé le groupe "Soutien à Yannick Tavolaro" sur Facebook. Vincent Saverino a organisé le rassemblement « TOUS CHEZ YANNICK VENDREDI » à 10 heures « en signe de soutien et montrer notre indignation contre l'infecte calomnie dont il fait l'objet, » précisant qu'il ne demande qu'une chose: « Vendredi, PAS DE SLOGAN, PAS DE BANDEROLE, mais juste [la] présence et [la] bonne humeur en signe de soutien à [leur] ami Yannick, et rire ensemble de la bêtise humaine, » sachant que ces pâtisseries ne sont mises en vente que le vendredi.

Mobilisation locale 

Face à cette calomnie, beaucoup de Grassois se mobilisent avec des messages de soutien au pâtissier, comme celui de Martine Bagnis Ceccanti: « Yannick Tavolaro oui c'est un homme intègre et raciste lui non pas vrai oui vendredi tous ensemble pour YANNICK je veux voir plein de monde... » ou bien des modérateurs du groupe "Tu sais que tu es de Grasse quand....." qui déclarent: « Dans le cadre des accusations diffamatoires portées à l'encontre de Yannick Tavolaro, Tu sais que tu es de Grasse quand...... soutien ce membre actif du groupe, professionnel respecté et respectable ! Son investissement pour notre ville mérite notre soutien ! »

En réponse à cette lame de fond issue de la population grassoise, le CRAN vient de lancer une pétition sur le Net. Pourtant des associations anti-racistes se rangent du côté de Yannick Tavolaro en précisant que le CRAN porte la haine entre noirs et blancs. Il y a de fortes polémiques sur cette association au sein des populations qu'elle est censée représenter et nous pouvons donc nous poser la question de la légitimité de cette structure  à défendre les populations.

Par ailleurs, Yannick Tavolaro a pris attache avec son Conseil car il ne veut pas céder à la pression: « Je me défendrai. Je n'ai pas l'intention de retirer les «Dieux» et «Déesses» de ma vitrine. Je veux garder ma liberté de penser, de créer et d'agir. C'est du terrorisme intellectuel sans fondement. Le CRAN jette l'opprobre sur un individu sans même le connaitre, gratuitement, à travers la production de sucreries. »