Le 3 mars dernier, le titre du meilleur apprenti de France de la catégorie menuiserie était décerné à Armando Curri, un jeune Albanais sans papiers de 19 ans. Une décoration qui a fait polémique et dont Marine Le Pen ne s'est toujours pas remise.

Arrivé en France il y a trois ans et toujours en situation irrégulière, Armando a pourtant réussi malgré cela à mener un apprentissage jusqu'à son terme, et même à s'en tirer avec une médaille. La première question que l'on est tenté de se poser est : comment est-ce possible qu'un homme ait pu suivre une formation officielle dans la plus complète clandestinité, sans jamais être inquiété ? Faux papiers ? Complicité de ses employeurs ? Quoi qu'il en soit, les faits sont là : si le jeune homme fait parler de lui aujourd'hui, ce n'est pas pour sa violation de la loi française mais bien pour la qualité de son travail.


Armando est loin d'être un cas isolé puisque c'est le quatrième sans-papiers à obtenir une telle distinction. En 2010 et 2011, deux jeunes Roms s'illustraient dans la catégorie pressing, tandis que l'année suivante, c'était un apprenti indien qui se démarquait en peinture en bâtiment. Tous trois ont vu leur travail récompensé par une régularisation qui leur a permis soit de poursuivre leurs études, soit de trouver un travail. De la même manière, l'Obligation de Quitter le Territoire Français qui planait au-dessus de la tête d'Armando a été levée, et le jeune homme a obtenu une autorisation de séjour de trois mois.


Si le Sénat a fini par accepter le fait qu'un clandestin puisse être décoré, ce n'est pas le cas de Marine Le Pen qui voit cela comme « une gigantesque marque de mépris à l'égard des jeunes apprentis français qui travaillent dur ». En réponse à cela, on pourrait demander à Madame Le Pen si les jeunes français sont les seuls à « travailler dur » : au vu du cas d'Armando et de ses prédécesseurs, il est difficile de répondre par l'affirmative. "On ne devrait jamais récompenser celui qui a violé la loi", ajoute la présidente du Front National. Mais alors, devrait-on punir celui qui a offert aux yeux de tous les plus belles preuves de sa volonté d'intégration ? #Immigration