Il est très rare en France que les locaux d'un parti politique soient pris pour cible par des militants d'une tierce formation électorale. C'est pourtant ce qui a eu lieu en ce mardi 14 avril a Toulouse. Aux environs de 16h00, une dizaine d'individus vêtus de noirs et encagoulés se sont introduis dans les locaux de la fédération de l'Union pour un Mouvement Populaire (#UMP) de Haute-Garonne et ont maîtrisé la permanente du local. Par les fenêtres entrouvertes, ils ont déversé des documents ainsi que du matériel de bureau. Le tout a atterri sur le trottoir. Le commando a rapidement prit la fuite après avoir saccagé l'intérieur du local et, à la bombe de peinture, tagué "L'UMP de Calais expulse, expulsons l'UMP" sur la façade principale du bâtiment.

La réaction de l'Union pour un Mouvement Populaire de Toulouse ne s'est pas fait attendre, notamment celle du maire (UMP) de la ville Jean-Luc Moudenc, qui, par un communiqué de presse a fait part de sa "stupeur" face à cet "acte de vandalisme par une dizaine d'hommes masqués prétextant la défense du sort des migrants de Calais". L'élu dit condamner "ces pratiques inacceptables d'intimidation", qui selon lui porteraient gravement atteinte à la liberté d'expression.

Le porte parole de l'UMP 31, Pierre Esplugas, a lui aussi réagi. "Aujourd'hui, le gouvernement est socialiste et non UMP, s'insurge-t-il. L'UMP n'a aucune responsabilité dans la conduite des affaires publiques", "ces voyous se sont trompés de boucs-émissaires". "Quand bien même, on ne saccage pas les locaux d'un parti politique", se permet-il d'ajouter.

Rappelons que les locaux du parti Europe Écologie Les Verts (EELV) de Toulouse avaient, eux aussi, été saccagés (recouverts de fumier) en novembre 2014 lors d'une manifestation s'opposant à la construction d'un barrage dans la vallée du Testet (projet de retenue d'eau de Sivens). Malgré tout, cette attaque s'était révélée être beaucoup moins spectaculaire que la dernière en date.

La secrétaire départementale de l'UMP 31, Laurence Arribagé, doit prochainement déposer plainte contre X. #Société Toulouse