Beaucoup d'entre nous ont passé des heures à rentrer des formules mathématiques, voire même à retaper des cours entiers sur nos calculatrices afin d'avoir tout sous la main le jour du bac. Si cette technique était à la limite de la légalité, ce sera désormais interdit. Une nouvelle réforme contre les calculatrices programmables sera appliquée à partir de la session 2018.

Calculatrice avec "mode examen"

La réforme du ministère de l'Education nationale prévoit d'interdire les calculatrices programmables lors d'examens. Pas de panique, vous ne devrez pas obligatoirement faire tous les calculs de tête. Les calculatrices plates, qui ne font que de simples calculs, ou celles munies d'un "mode examen" seront autorisées. La décision a été publiée au Bulletin Officiel le 2 avril dernier.

Le "mode examen" c'est quoi ? Une machine dotée de cette fonction permet de bloquer, ou plus radical, d'effacer la mémoire de la calculette avant le début de l'épreuve. Les examinateurs pourront vérifier que le "mode examen" est bien en marche grâce à un voyant lumineux présent sur la calculatrice.

Des machines pas plus chères

De nos jours, les calculatrices sont si puissantes qu'il est possible d'y programmer des jeux. Si certains pensent que cela encourageait le laisser-aller, d'autres prônent le fait que cela permettait de développer la créativité. La calculatrice était même utilisée comme support dans certains cours d'algorithmique depuis 2009.

Avec cette réforme, il faudra investir dans l'achat d'une nouvelle machine à calculer. Impossible donc d'utiliser une calculette d'occasion. Et ce sont les constructeurs qui peuvent se frotter les mains. Jusqu'ici, seule Texas Instrument proposait une calculatrice conforme à la nouvelle réforme, mais Casio va sortir à son tour une nouvelle calculette. Sur l'emballage de cette dernière, la Casio 75+E, il est déjà stipulé "conforme à la nouvelle réglementation des examens 2018 du baccalauréat".

Enfin, l'une des dernières interrogations concerne le prix de ces futures machines. Agathe Duca, chef de produit à Casio éducation, affirme que l'entreprise envisage de sortir trois différentes calculatrices conformes à la nouvelle législation. Elle confie par la même occasion que ces machines ne seront pas plus chères. #Ecole