Depuis janvier dernier, les actes contre la population musulmane en France sont en hausse. En comparaison avec la même période en 2014, il y a six fois plus de gestes islamophobes cette année. Si les autorités françaises ont appelé les Français au calme et ont mis l'emphase sur l'acceptation et l'unité, plus de 200 actes anti-musulmans ont été enregistrés pour le premier trimestre de l'année 2015.

L'année dernière, il n'y avait "que" 34 actes répertoriés contre les musulmans. C'est déjà trop peut-on penser. Mais, les attentats terroristes du début d'année et la place occupée par l'État islamique dans l'actualité internationale expliquent sans aucun doute cette explosion de haine islamophobe.

La preuve, ces gestes ont été en majorité enregistrés en janvier. 178 plaintes ont été déclarées par des victimes de gestes haineux ou violents en raison de leur religion. L'Observatoire national contre l'islamophobie tient ce registre à jour avec l'aide du ministère de l'Intérieur. Ces 178 plaintes marquent une hausse de plus de 1000%.

En février et mars, ces actes ont diminué. Néanmoins, ils demeurent en hausse par rapport à l'an dernier. En février, il y a 80% plus de plaintes enregistrées et en mars, une augmentation de 100% est à noter. L'ouverture d'esprit n'est peut-être pas si grande en France... Il est évident que certains groupes expriment leur mécontentement face aux musulmans. Une haine mal placée mais néanmoins difficile à maîtriser.

Une hausse historique de l'islamophobie

Le président de l'Observatoire national contre l'islamophobie, Abdallah Zekri, a exprimé sa surprise et pense que les attentats ne justifient pas une telle réaction : "Cette haine et cette vengeance contre les Français de confession musulmane n'a aucun sens. Ce n'est pas eux qui ont fait ces gestes, ces attentats ne sont pas de leur faute, explique-t-il. Les responsables sont des islamistes criminels."

Les actes islamophobes sont de diverses natures : des attaques contre des femmes enceintes, des actes de vandalisme contre des mosquées, des inscriptions de tags nazis et des jets de grenades ont été répertoriés. Vendredi, le gouvernement de François Hollande devrait déposer un plan pour lutter contre le #Racisme et les actes antisémites.