Un nouveau drame a frappé l'île de La Réunion ce dimanche 12 avril 2015. Elio, 13 ans, a été attaqué par un requin sur le spot de Cap Homard. Malgré l'intervention rapide des secours, l'adolescent n'a pas pu être sauvé.

Publicité

Un enfant des vagues

Passionné par le surf depuis son plus jeune âge, Elio s'exerçait avec six camarades, au niveau de la Pointe des Aigrettes, près de Boucan Canot, lorsqu'il a été happé par un squale. L'animal lui a arraché le bras et la jambe droite ainsi qu'une partie de l'abdomen. Les passagers d'un bateau qui passait à proximité ont pu lui porter secours rapidement et le ramener sur la plage. Grièvement blessé, l'adolescent était déjà décédé lorsque les pompiers sont arrivées sur les lieux..

Publicité

Les camarades de la victime, membre du pôle espoir de la Ligue de surf de La Réunion, étaient sous le choc. Ils ont été pris en charge psychologiquement par les secours. La plage a été immédiatement évacuée après l'accident. Le drapeau rouge et rouge requin ont été hissés sur le littoral.

Deux heures plus tard, le dispositif post-attaque a été déclenché par la préfecture, afin que des opérations de pêche ciblées soient réalisées aux alentours immédiats du lieu de l'attaque.

Une page Facebook « R.I.P Elio » a été créée peu de temps après l'accident afin de rendre hommage au jeune surfeur.

Zone interdite aux activités nautiques

Le spot de la Pointe des Aigrettes est une zone interdite à la baignade et aux activités nautiques. De plus, selon les premiers témoins, l'eau était trouble, ce qui augmente le risque d'attaques. Ce nouvel accident survient à quelques jours de la mise en place de « zones expérimentales opérationnelles » qui permettront aux sportifs, notamment aux surfeurs, de s'entraîner en sécurité..

Publicité

« Ce dispositif de zones sécurisées est le seul capable de permettre une reprise appropriée des sports nautiques », a expliqué la préfecture dans un communiqué avant d'ajouter : « Dans ce nouveau dispositif, la turbidité de l'eau constatée ce matin n'aurait pas permis son activation. En conséquence, l'interdiction de ces activités dans la bande des 300m est plus que jamais impérative».

Il s'agit de la deuxième attaque mortelle de l'année. Pourtant, des mesures de prévention avaient été prises par les autorités. Le 12 février dernier, face au risque toujours présent, le préfet de La Réunion, Dominique Sorain, avait prolongé d'un an l'arrêté interdisant la baignade et la pratique d'activités nautiques en dehors des lagons et des zones surveillées. Deux jours plus tard, Talon Bishop avait été happée par un requin alors qu'elle se baignait à Pont Mulla, au large de l'Étang-Salé.

Publicité

La jeune femme de 22 ans était décédée à l'hôpital, des suites de ses blessures.

Si la dernière attaque mortelle avait eu lieu en fin de journée, celle-ci est survenue le matin, vers neuf heures environ.

Depuis 2011, seize attaques de requin ont été recensées au large de La Réunion. La recrudescence de ces accidents et les mesures préventives ont mis à mal l'activité touristique de l'île. Les écoles de surf ont fermé les unes après les autres et la fréquentation touristique de l'île s'en ressent. #Fait divers