Il ne se passe pas une semaine sans qu'un responsable religieux se fend d'une déclaration plus que ridicule sur l'homosexualité. La dernière en date vaut son pesant de cacahuètes et risque probablement de déclencher l'hilarité auprès de nombreuses personnes dotées d'un minimum d'intelligence et de discernement.

Des arguments particulièrement saugrenus

Le célèbre pasteur américain Creflo Dollar, fondateur et de la « World Changers International Church », a présenté récemment une étude, réalisée par la « Creflo Dollar Ministerial Association », qui affirme que l'homosexualité de nombreux adolescents de la génération 85-95 a été causée par les jeux vidéo et plus spécialement par la célèbre série animée Pokémon.

Les arguments que le télé-évangéliste avance sont particulièrement saugrenus. Selon lui, les producteurs et les créateurs ont tout fait « pour pervertir les adolescents. »

Et il ne s'arrête pas en si bon chemin. Loin de là. Sacha, le héros de la série, entretiendrait une relation amoureuse platonique avec Pierre. Rien que ça.

Il s'en prend aussi au nom des Pokémon qui auraient « pour vocation à orienter les jeunes vers le choix de l'homosexualité. » Bulbizarre, par exemple, serait une représentation du sein féminin rattaché au mot bizarre, et aurait pour vocation de détourner les adolescents de « l'attirance naturelle que les hommes ont pour les formes du corps de la femme. »

Il prétend également de nombreux Pokémon auraient une apparence phallique.

Salamèche, quant à lui, est accusé de se caresser la queue dans tous les sens à chacune de ses apparitions.

Et pour terminer, Mew, est « la parfaite représentation du prétendu 3ème sexe. »

Quelle imagination débordante !

Finalement, faut-il en rire ou en pleurer ?

Le plus grave et le plus affligeant dans cette affaire, c'est que les nombreux fidèles du pasteur Creflo Dollar sont persuadés que tout ce qu'il dit est vrai. On ne sait pas s'il faut en rire ou en pleurer, finalement.

Le responsable religieux, âgé de 53 ans, est à la tête d'une fortune estimée à plus de 30 millions de dollars et qui ne cesse de s'accroître, grâce à la générosité de ses fidèles dont la crédulité fait froid dans le dos.

Un célèbre précédent : Bob l'éponge

Ce n'est pas la première fois qu'un dessin animé est ainsi pointé du doigt. Il existe un célèbre précédent. En 2012, la très sérieuse commission nationale ukrainienne chargée de la moralité publique émettait de très vivres critiques à l'encontre de Bob l'éponge et envisageait sérieusement d'interdire sa diffusion. Il était accusé d'être gay et de faire la promotion de l'homosexualité. Sa relation amicale avec Patrick, l'étoile de mer, était vue d'un mauvais œil.

Il y a des personnes qui ont vraiment du temps à perdre ! #Etats-Unis