Des représentants de Facebook, Twitter et Google étaient réunis en France, hier mercredi 27 mai, avec des représentants du gouvernement et de nombreuses associations, afin d'établir un discours sur la toile qui permettra de donner un contre-poids à la propagande djihadiste qui peint les combattants de #Daesh comme des héros. Le but de cette démarche est de faire en sorte qu'un autre discours soit présenté aux jeunes français qui pourraient se laisser tenter par les discours et les images d'héroïsme décrites dans la propagande de l'État islamique.

Et ce n'est pas une mince affaire que de combattre ces imageries qui pullulent sur le net. Le directeur des politiques de Google France, Benoît Tabaka, en est bien conscient : «Nous avons retiré plus de 14 millions de vidéos de Youtube l'an dernier seulement. Mais, ce qu'il faut maintenant pour combattre la propagande est un discours positif.», a-t-il expliqué. C'est une chose d'avoir un loi pour le déréférencement de sites où des messages haineux sont publiés, mais Google assure que l'entreprise n'a jamais eu de demandes des autorités en ce sens. Donc, la répression et les lois ne sont pas la solution idéale.

Plusieurs types de pistes envisagés

Les géants du web et les associations présentes ont mis sur la table plusieurs formes de discours afin de décourager les jeunes à partir vers la Syrie ou l'Irak. Par exemples, l'humour et la dérision sont des chemins possibles, la vérification des faits énoncés dans la propagande djihadiste ou des témoignages d'ex-combattants en Syrie sont également des pistes possibles.

Plusieurs associations peuvent transmettre un message pour faire contre-poids à la propagande de Daesh, mais leurs habiletés et leur maîtrise des #Réseaux sociaux n'est pas suffisante pour promouvoir correctement le message. « C'est ici que nous pouvons les aider en offrant des liens commandités gratuitement qui apparaissent en haut des recherches pour des mots-clés comme "partir pour le Djihad" », a souligné Benoît Tabaka.

Ainsi, les trois géants des réseaux sociaux offrent une formation aux associations françaises afin qu'elles puissent acquérir les connaissances adéquates leur permettant de diffuser un message positif pour contrecarrer les efforts de recrutement des groupes islamistes en France. #Etat Islamique