L'élection de Mister Gay World 2015 s'est déroulée ce week-end à Knysna, en Afrique du Sud. C'est Klaus Burkart, un Allemand de 21 ans, qui a remporté le titre face à 20 autres candidats originaires de presque tous les continents. A noter que la France n'était pas représentée.

Un jeune homme plein de bonnes intentions

Klaus Burkart, qui exerce la profession de technicien laitier, est très attaché à sa famille. C'est un fan de la série télévisée américaine Game of Thrones et de la cuisine mexicaine. Un jeune homme séduisant et sympathique, au sourire ravageur et au physique particulièrement avantageux (1,83 mètre pour 97 kilos de muscles), qui prend son titre de Mister Gay World 2015 très au sérieux.

Sur son profil officiel, il exprime sa volonté de vouloir « être un modèle pour les jeunes gays, partout dans le monde » et de « les aider à faire leur coming out. » Il souhaite également « changer l'opinion de certains jeunes sur l'homosexualité. » Autant dire qu'il a du pain sur la planche.

Plus de 70 pays dans le monde condamnent les personnes homosexuelles à de la prison ferme, avec souvent des peines très lourdes, ou à des travaux forcés. L'homosexualité est passible de la peine de mort dans 11 pays : l'Afghanistan, l'Arabie Saoudite, le Brunei, les Émirats arabes unis, l'Iran, la Mauritanie, le Nigeria, le Soudan, la Somalie, le Somaliland et le Yémen.

Dans les zones géographiques - qui sont de plus en plus nombreuses - contrôlées par l'autoproclamé État islamique, les homosexuels sont jetés du haut du toit d'un immeuble ou lapidés à coups de pierres. Des exécutions sommaires qui ont tendance à se multiplier et qui inquiètent sérieusement la communauté internationale.

De nombreux obstacles pour faire évoluer les mentalités

Klaus Burkart ambitionne également de « faire évoluer le monde, à tel point que les gens n'auraient plus besoin de faire leur coming out. » Le jeune homme est plein de bonnes intention mais son titre de Mister Gay World 2015 ne suffira pas à faire évoluer les mentalités au niveau mondial. Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir, tant les obstacles sont nombreux.

L'#Homophobie est encore bien trop présente dans certains établissements scolaires. Klaus Burkart souhaite organiser une campagne de sensibilisation des jeunes sur ce véritable problème de société. Un projet qui pourrait porter ses fruits car il est beaucoup plus facile à mettre en place. L'éducation des jeunes, qui seront les élites et les dirigeants de demain, ne doit pas être négligée. Ce qui est trop souvent le cas.

Une année bien remplie vient de commencer pour Mister Gay World 2015. Il n'y a plus qu'à espérer que son titre lui permettra de faire bouger les choses, à son niveau. Les petits ruisseaux font les grandes rivières... #Homosexualité