Un véritable couple gay avec enfant, une famille comme les autres, les «Van Bergen» mis en lumière dans cette nouvelle campagne d'affichage signée Coca-Cola pour les Pays-Bas et déclinée depuis le début du mois pour célébrer la diversité : «Parce que nous avons tous droit au bonheur».

Communication à géographie variable pour promouvoir l'égalité et la tolérance. Dommage que l'affichage n'ait pas été improvisée pour la Russie mais les Pays-Bas, où le mariage pour les couples homosexuels est autorisé depuis 2001, et l'adoption des enfants du conjoint, toujours possible.

Coca-Cola, ce n'est donc pas uniquement une boisson gazeuse ou trop sucrée, à la feuille de coca et à la noix de kola. C'est toute une expérience qui se renouvelle. Et, si, sa recette reste mystérieuse, les efforts de la marque pour gommer ses infidélités lors des précédents JO de Sotchi et autres polémiques qui l'accusaient d'#Homophobie, sont effectifs. On apprécie. Mais pour un soda qui a construit sa «garantie qualité» sur la tradition, incarner le changement en revisitant le concept «nouvelle génération» de Pepsi, c'est pas trop contraignant ?

Enfin, s'il s'agit d'embrasser sa bouteille pour s'engager sur les chemins d'un avenir prometteur, vivement le maximum de consommateurs et du fun pour tous. 
Homos, hétéros... une affiche également détournée par les fans du groupe «One Direction», qui en manquent de «bromance» ont «viralisé» la campagne sur les réseaux. 

Rappelons que la marque a diffusé pendant la mi-temps du Super Bowl 2014, la toute première publicité dans l'Histoire de l'événement à mettre en avant une famille homoparentale. Un couple d'hommes et leur fille, avec en fond musical le majestueux «America the Beautiful» : tout un symbole !
#Homosexualité #Mariage gay

«Inclure une famille gay dans ce spot n'était pas seulement un pas en avant pour l'industrie de la publicité, mais un reflet du nombre croissant d'Américains de tous les horizons qui soutiennent fièrement leurs amis LGBT», déclarait Sarah Kate Ellis, de l'association GLAAD. 

Familles, voisins... pour les prochaines soirées, soyez militants, buvez du Coca et, à défaut, affichez la campagne. Ça pourrait meubler les conversations.
Terrence Katchadourian 
@stop_homophobie