En #Russie, l'homophobie est un véritable fléau. Elle est même encouragée par la législation en vigueur, avec la bénédiction de la toute puissante et influente Eglise orthodoxe russe, dirigée par le patriarche Cyrille.

De la pornographie gay

Alexander Starovoitov, un député du Parti libéral-démocrate de la Douma - la chambre basse du Parlement russe - a demandé officiellement au procureur général de Russie d'ouvrir une enquête sur le dernier album de U2, « Songs of Innoncence », qui a été offert à tous les propriétaires d'un iPhone ou d'un iPad, sans leur demander leur avis. Ce qui le dérange ? La couverture de l'album qui montre deux hommes torse nu. Il accuse Apple de faire de la « propagande gay. »

En 2013, une loi, votée à l'unanimité par la Douma et promulguée par le président russe Vladimir Poutine, interdit de faire la promotion des « relations sexuelles non traditionnelles » auprès des mineurs. Elle a fait couler beaucoup d'encre, l'année dernière, lors des Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi.

En réalité, la couverture du dernier album de U2 représente le batteur du groupe, Larry Mullen Jr, qui étreint son fils, âgé de 18 ans. Il ne s'agit donc absolument pas d'une photo à caractère homoérotique.

On ne choisit pas d'être homosexuel ou hétérosexuel

Mais le député russe Alexander Starovoitov n'en démord pas. Il continue à soutenir mordicus qu'il s'agit de « propagande homosexuelle » à laquelle les mineurs qui possèdent un iPhone ou un iPad sont exposés. La photo, selon lui, s'apparente à de la pornographie gay. Ce qui pourrait avoir de l'influence sur l'orientation sexuelle des jeunes...

Il convient de rappeler que l'homosexualité, au même titre que l'hétérosexualité, est une orientation sexuelle et affective normale qui est innée. On ne choisit pas d'être homosexuel ou hétérosexuel.

En Russie, l'homosexualité a été considérée comme un crime jusqu'en 1993 et comme une maladie mentale jusqu'en 1999. Les mentalités n'évoluent pas rapidement dans ce pays. On note même un inquiétant phénomène de régression quant à l'acceptation de l'homosexualité dans la société russe.

En cas de poursuites judiciaires, le géant américain Apple pourrait être condamné à cesser ses activités commerciales en Russie pendant trois mois ou à payer une amende d'un million de roubles (environ 17 500 euros). Une somme particulièrement dérisoire pour la firme dirigée par Tim Cook, qui a fait son coming out l'année dernière.