Il est 9 h 50 dans la petite ville de Saint-Quentin-Fallavier en Isère, lorsqu’une explosion assourdissante retentit suivie d’un incendie. Rapidement le Dauphiné Libéré relaye l’information. Elle aurait été causée par deux individus qui auraient foncé à l’aide d’une voiture dans l’usine.

C’est dans l’usine Air Products, une entreprise spécialisée dans le gaz industriel, que le drame a eu lieu ce matin, avenue des Arrivaux à Saint-Quentin-Fallavier, dans le Nord du département de l’Isère. Un homme serait entré dans l’usine avec un drapeau islamique, sur les deux personnes ayant causé l’explosion. D’après le journal local, il se serait rapidement identifié de #Daesh.

Quelques minutes plus tard, l’AFP a confirmé qu’il s’agissait en effet d’un attentat. Le procureur de Vienne se déplace donc très vite sur les lieux, aux environs de 10 h 35, dans le quartier de l’attentat, au préalable bouclé par les forces de l’ordre. La cellule antiterrorisme de Paris est dépêchée sur le lieux à peine une heure après les faits.

Une source proche de l’AFP a confirmé qu’un corps décapité a été retrouvé à proximité des lieux de l’explosion. La tête de la victime a été retrouvée accrochée à un grillage à côté de banderoles inscrites en arabe et pour l’heure, non déchiffrés. Selon le Dauphiné Libéré, la personne tuée ne serait pas un employé de l’usine, mais on ne sait pas à l’heure actuelle de qui il s’agit. L’un des deux terroristes présumé a été arrêté par les forces de l’ordre très rapidement. Un interrogatoire est donc en cours, selon Joëlle Huillier, députée PS de l’Isère, qui s’est exprimée sur BFM TV.

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, en déplacement dans le Rhône, s’est rendu sur les lieux dès qu’il a appris le drame. Le Premier ministre, Manuel Valls, a ordonné « une vigilance renforcée » en Rhône-Alpes, sur les sites dits sensibles.

Pour l’heure, il y aurait plusieurs blessés dans l’usine, mais le reste des employés est toujours confiné à l’intérieur de l’entreprise pour des raisons de sécurité.

11h45 : Le ministre de l'intérieur devrait arriver sur place dans les prochaines minutes.

11h45 : Des complices éventuels sont recherchés par les forces de l'ordre.