Maroc Hebdo est un hebdomadaire francophone marocain - dont la rédaction est située à Casablanca - qui s'adresse aux cadres et à la diaspora marocaine. Il est diffusé dans certains pays d'Europe et d'Amérique du Nord. Il se veut « indépendant de tout parti, syndicat, groupe ou association. » La Une de son numéro paru cette semaine risque de susciter un tollé général et de très vives réactions sur les réseaux sociaux...

Une véritable provocation à la haine contre les homosexuels

Pour son numéro daté du 12 juin, Maroc Hebdo fait dans l'#Homophobie la plus sordide. Sur sa couverture, on peut voir un couple d'homosexuels au bord d'une piscine avec la mention suivante, bien en évidence : « Faut-il Brûler les homos ? » En caractères plus petits, on lit : « Le ministère de la santé appelle à la dépénalisation de l'homosexualité au Maroc. Certes, c'est un droit individuel. Mais, quid de la morale et des valeurs religieuses. » Une véritable provocation à la haine !

Les journalistes de Maroc Hebdo devraient avoir honte de cette Une racoleuse et consternante de bêtise crasse. Le but recherché est probablement le buzz. C'est en tout cas réussi. Pathétique et affligeant...

Un acte inqualifiable qui ne doit pas rester impuni

Le Maroc est un pays touristique où l'homophobie est très présente dans la société. Les récentes condamnations de couples homosexuels en sont l'illustration parfaite. Mais le magazine Maroc Hebdo est diffusé, en grande partie, en dehors des frontières du royaume chérifien : Allemagne, Belgique, France, Espagne, Italie, Canada et États-Unis. Des pays qui, à part l'Italie, reconnaissent le mariage ou l'union civile entre personnes de même sexe et luttent activement contre l'homophobie. Et c'est bien là que le bât blesse.

La Une de Maroc Hebdo est un appel à la violence envers les homosexuels. Sans aucun doute possible. Elle enfreint les législations mises en place par plusieurs pays dans lequel l'hebdomadaire est diffusé et où l'homophobie est sanctionnée. Ces pays doivent condamner cette Une haineuse et tout mettre en œuvre, par des moyens légaux, pour que ce numéro ne soit pas diffusé sur leur territoire. C'est une question de bon sens et de logique.

Maroc Hebdo a commis un acte inqualifiable. Il ne doit pas rester impuni. L'homophobie est un fléau qu'il faut combattre avec la plus grande fermeté. #Homosexualité