Il déclarait que l'homosexualité était une abomination. Comme tant d'autres refoulés, qui à force de rabâcher le message, avaient fini par s'en convaincre pour se détester, et propager le fiel.

En janvier dernier, le pasteur était pourtant interpellé sur un parking, pris en flagrant délit de « péché de chair » avec un autre homme. L'agent, qui était intervenu pour les expulser, torche braquée sur le couple, avait souligné un « outrage public à la pudeur ». Mais c'était son dada : « s'envoyer en l'air » dans la fourgonnette de la paroisse.

Pour sa défense ? Le pasteur avait évoqué un « acte de contrition ». Le jeune homme qui l'accompagnait, était en questionnement et souhaitait se repentir. Ils s'étaient donc isolés pour en discuter sereinement. Un véritable don de soi en vérité. Rien de sexuel. La preuve, les deux hommes étaient à peine débraillés.

Les apparences sont trompeuses ? 

Lors d'un examen des comptes de l'église, les membres de sa hiérarchie ont constaté "un trou dans leur trésorerie" de quelques 70.000 dollars, voire plus. L'argent s'est envolé ! Interrogé sur ce manque de transparence dans ses finances, le pasteur scandalisé par tant d'indécence, a rembarré tout le monde : « Ça ne vous concerne pas. Occupez-vous de vous oignons ! ».

Qu'à cela ne tienne. Un journaliste d'investigation, Nate Morabito, a donc entrepris l'aventure pour découvrir que deux des témoins dans cette affaire de « blanchiment d'argent » étaient des représentants de sites de rencontres en ligne, dédiés aux homosexuels.

Et que le pasteur était également titulaire d'un profil de drague, en corrélation avec son compte facebook : « Je recherche un "bon gars" pour des plans réguliers. ».

Ni douleur de raison, ni de sensibilité. L'homme de 44 ans aurait dépensé plus 60.000 dollars pour vivre ses escapades sur les dons de ses fidèles. Un véritable "safari sexuel, toutes options incluses". Boyd Watson Holder Jr., pasteur de l'église apostolique de la « Victoire » à Kingsport, dans le Tennessee, a été placé en détention !

Pour sa part, le journaliste qui a révélé l'information, espère que le châtiment sera à la hauteur de l'hypocrisie... #Etats-Unis #Homophobie #Homosexualité