À l'heure où les marches des fiertés (ou Gay Pride) battent leur plein un peu partout en France ou en Europe, de nombreuses personnes homosexuelles n'ont pas encore fait leur coming-out (fait de révéler son homosexualité à son entourage).

Dans de nombreux cas, la crainte et la peur y sont pour beaucoup. Cette période de silence, de secret est difficile à supporter pour de nombreux homosexuels qui peuvent alors se sentir extrêmement seuls, et en souffrir énormément. Finalement, ils n'osent tout simplement pas s'assumer.

Mais un coming-out n'est pas un acte anodin. En effet, il constitue un moment important, et seuls les homosexuels qui s'assument tels qu'ils sont parviennent à le faire.

Pour aider les jeunes, et moins jeunes à assumer leur orientation sexuelle, de nombreuses associations existent afin d'offrir aux homosexuels une oreille à qui se confier. SOS Homophobie, ou encore Contact, pour ne citer que ces structures, disposent de lignes d'écoutes téléphoniques dont les numéros se trouvent aisément sur leurs sites Internet respectifs. En outre, il existe des permanences pour les homosexuels et leur entourage qui peut lui aussi se sentir désarmé face à cette situation.

Parler, c'est le maître mot pour tout homosexuel qui veut s'assumer. Parler pour mettre des mots sur des émotions, des sentiments. Parler pour échanger avec d'autres personnes homosexuelles pour comprendre, et s'assumer.

Le coming-out n'est pas un processus facile. Il est souvent long, difficile, et demande beaucoup de courage.

Le coming-out, une renaissance

Un fois qu'ils s'acceptent et se sentent en confiance, de nombreux homosexuels ressentent le besoin de l'évoquer à leur entourage, famille et/ou amis.

Pour ce moment important, il faut bien choisir les personnes vers qui se tourner pour faire ce coming-out. Chaque homosexuel dispose dans son entourage de personnes dont ils sont proches. C'est exactement vers celles-ci qu'il faut se tourner.

Pour autant, il n'y a aucune urgence à faire un coming-out. Chacun évolue à son rythme. Et dans le cas où la décision est prise, il faut y aller par petites touches, car même l'entourage le plus tolérant peut avoir besoin d'un temps d'adaptation.

Enfin, s'il se passe bien, le coming-out peut être un moyen permettre de booster la confiance, l'estime de soi. En effet, quoi de mieux que de ne plus baisser la tête, et d'affronter le monde la tête haute. L'homosexuel qui s'accepte sera beaucoup moins sensible aux insultes et attaques homophobes d'une partie de la société. Bien souvent, la personne en question trouvera les ressources pour répondre à ces mots qui auraient pu être destructeurs autrefois.

Les études le prouvent, plus une personne homosexuelle s'assume tôt, plus elle aura confiance une fois adulte.

En résumé, courage, fierté, mais aussi liberté, et confiance en soi. Il n'y a que des points positifs à effectuer un coming-out. #Homosexualité