Samedi dernier, ils ont trouvé l'expérience du Mud Day très sympa voire drôle parfois, bien qu'éprouvante. Il faut dire que ce n'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de courir, sauter et se rouler dans la boue ! Mais dans la nuit de samedi à dimanche, l'expérience a tourné au cauchemar... Des dizaines de participants au Mud Day, à Nice, ont déclaré de mystérieux symptômes.

Un afflux important aux urgences

Maux de ventre, vomissements, fièvre, diarrhées... Tout laissait penser qu'il s'agissait d'une simple intoxication alimentaire ou d'une gastro-entérite. Mais lorsque les malades se sont rendus sur la page Facebook du Mud Day, ils se sont rendus compte que leur cas n'était pas isolé.

Publicité
Publicité

Très rapidement, ils ont dû se rendre aux urgences des hôpitaux de la région, n'étant plus capable de s'hydrater ou de s'alimenter.

La clinique Saint-Jean, qui a réceptionné la plupart des patients, à Cagnes-sur-Mer, a dû déclencher le plan blanc qui consiste à renforcer les équipes médicales pour faire face aux besoins en cas de crise exceptionnelle. L'établissement a reçu une trentaine de patients aux urgences et 18 ont dû être hospitalisés.

La thèse de l'intoxication alimentaire écartée

Afin d'identifier l'origine des symptômes, des analyses bactériologiques ont été effectuées et les résultats devraient être connus ce mercredi. Les participants à la course n'ayant pas déjeuner ensemble, l'hypothèse de l'intoxication alimentaire a été écartée. En revanche, les médecins penchent plutôt pour une intoxication à la salmonelle ou une Escherichia coli, une bactérie qui aurait été contractée dans la boue.

Publicité

Par ailleurs, plusieurs participants ont souligné que l'eau était sale et que la boue avait une odeur d'égout.

L'Agence régionale de santé a immédiatement ouverte une enquête. En attendant d'en savoir plus, la préfecture des Alpes Maritimes invite les candidats qui présentent des symptômes similaires à se rapprocher de leur médecin traitant et à se faire connaître auprès de l'ARS, à l'adresse mail ars-paca-vss-enq@ars.sante.fr #Maladie