Blasting News: En avril 2015, le pape François a rejeté la candidature d'un ambassadeur français homosexuel sans que la communauté internationale ne s'indigne. Qu'est ce que cela vous inspire ?

Terrence : La communauté internationale ne s'est pas indignée, parce que le #Vatican ne s'est pas non plus spécifiquement prononcé. Ils ont juste refusé sa candidature. Mais les politiques en France ont réagi. Le problème, c'est qu'en dénonçant, nous avons placé l'homosexualité de Laurent Stefanini au premier plan de l'enjeu. C'est devenu un bras de fer. Maintenant, ils vont expliquer que c'est le "lobby LGBT"qui veut faire primer "ses volontés".

Le Pape François avait tenté l'ouverture en faveur des homosexuels et particulièrement en faveur des enfants de couples homosexuels en mettant en garde contre ce "vaccin contre la foi". Un simple effet d'annonce ?

Disons qu'il appelle à ne pas juger mais ne condamne pas non plus. C'est bien que le pape ait franchi le pas, mais il ne fait que répéter "Vous aimez l'église, vous devez suivre ses dogmes". 
Il invoque toujours la notion de pardon mais ne parle pas d'acceptation des gens tels qu'ils sont. Implicitement, il fait comprendre aux homosexuels que c'est à eux de changer s'ils veulent intégrer la communauté chrétienne. Une ouverture ? Si on veut. La preuve, les catholiques sont majoritairement en faveur de l'égalité des droits du mariage.

Le Pape est une personnalité charismatique, qui s'est illustrée par son franc-parler. Pensez-vous qu'une avancée soit possible en faveur d'une reconnaissance des homosexuels par le Saint-Siège ?

Le pape une personnalité atypique de par son franc-parler, oui, sans aucun doute. Même s'il ne s'est pas toujours prononcé de façon positive selon nous, avant son élection. Il est depuis le Saint-Père des pauvres ?! C'est super ! Parce que nous le sommes nous aussi.

Il faut savoir qu'aux États-Unis, plus de la moitié des jeunes SDF sont des LGBT mis à la porte par leurs parents, très croyants. Le pape, élu, a beau évoquer le sujet, il sera difficile de faire évoluer les mentalités, au sein même du Vatican et dans toutes les églises du monde.

Quand on voit les commentaires qui disjonctent et les pages homophobes, sur Facebook, par exemple, on remarque que tout cela provient souvent de personnes qui se considèrent vouées à la parole de Dieu. Pour beaucoup, ce sont des catholiques. En Afrique, les gouvernements qui pénalisent l'homosexualité sont aussi des prétendants au Paradis. Si le Pape voulait vraiment changer les choses en mieux, plutôt que de répéter, il devrait dénoncer. Encore et toujours. Dieu n'a pas de sexe, pas de genre, n'est-ce pas ? #Pape François #Homophobie