Un article de journal nous informait, qu'il y a quelques années, des indiens de l'État du Chiapas, berceau du mouvement zapatiste, tournaient le dos au Catholicisme. Cette région de l'Amérique centrale ne fait pas exception aux évènements politiques de ces quarante dernières années sur tout le continent où politique et religions se mêlent plus ou moins bien... Chacun sait que l'Amérique Latine était profondément catholique jusqu'aux années 60 du siècle dernier. Après le Concile Vatican II, une partie du clergé s'est " marxisé " avec la théologie de la libération, un mouvement condamné par le Pape Jean-Paul II dans les années 80. Cet essor n'est pas étranger aux plaintes du peuple devant les rigueurs dogmatiques et autoritaires des catholiques, face aux indiens particulièrement. Felipe Arizmendi, évêque de San Cristobal de las Casas, écarte cette analyse en reconnaissant que les catholiques luttent maintenant pour la liberté religieuse en prônant une Église qui intègre davantage la diversité culturelle.

L'offensive du Protestantisme

La théologie de la libération, promettant le bonheur sur terre avant d'accéder au Paradis, ne pouvait qu'avoir des points communs avec le Protestantisme. Des dizaines d'Églises évangéliques fleurissent à présent dans tout le pays qui compte désormais une majorité de protestants près la venue des missionnaires catholiques dans les années 30. Des conflits sanglants ont fini par éclater entre les deux courants chrétiens. D'une part, nous voyons une autorité abusive du clergé catholique, d'autre part un courant protestant plus humaniste mais moins exigeant au point de vue de la doctrine...



Un Islam qui cherche sa place

Depuis, une autre #Religion est apparue sous la forme d'un Islam modéré et réussissant, à ce jour, à intégrer la culture indienne dans la tenue vestimentaire et d'autres éléments à priori inoffensifs pour le Coran. De plus, L'imam local permet aux fidèles, tous - on ne sait pas, de partir en pèlerinage à La Mecque sans frais personnels, eux qui n'étaient jamais sortis du Chiapas avant cela.

Une bâtisse rénovée abrite l'école islamique où une vingtaine d'enfants apprennent phonétiquement le Coran. L'imam est arrivé a débarqué au Chiapas en 1995 pour implanter l'islam au Mexique. Depuis, environ 500 Indiens se seraient convertis à l'islam.Il nous assure que l'islam est épargné par les conflits car les musulmans, peu nombreux, ne peuvent être une menace pour les catholiques et les réformés. Il reste à savoir comment les évènement évolueront, sachant que l'Islam est la religion la plus politisée du monde. L'avenir nous dira comment les évènement évolueront. #Crise économique #Révolution