Réduire considérablement la récurrence du cancer du colon et ainsi multiplier les chances de guérison, par une consommation quotidienne de caféine. Des résultats d'une étude publiée lundi soutiennent cette avancée.

Des patients soumis à une recherche clinique avaient chacun été traités en chirurgie, ou en chimiothérapie. Des interventions dans le traitement du cancer colorectal Stade 3. Ce que traduit, l'envahissement des ganglions lymphatiques par des cellules cancéreuses. Des corps atteints à proximités de la tumeur, qui ne vont pas au delà. 

Boire dans ces conditions un minimum de 4 tasses de café (~ 460 mg de caféine), chaque jour, a eu pour ces malades un effet considérable. Une réduction de 42 % du risque de réapparition cancéreuse. Une diminution de 33 % des risques de déceler d'autres causes. Selon les chercheurs, des essais qui sont en comparaison avec d'autres participants, sans #consommation de café.

Les études de ces scientifiques paraissent dans Journal of Clinical Oncology, une revue médicale américaine. Des effets proportionnés, sont constatés sur 2 à 3 tasses de café chaque jour : effet protecteur, estimé modeste. Néanmoins avec une tasse, voir moins, l'effet est presque nul, soulignent ces #chercheurs au Dana Farber Cancer Institute de Boston.

Environ 1 000 #participants ont été retenus pour cette étude, afin de  donner des réponses à propos de leurs habitudes diététiques. En observation alimentaire dès le début de l'étude, au cours de leur chimiothérapie et encore un an après. Un délai de 5 ans, après le traitement, permet le constat d'une réapparition du #cancer du colon. Ce qui au delà est plus rare, ajoute le Dr Charles Fuchs Directeur au centre Cancer gastro intestinal, Dana Farber. 

Pour une #tumeur du colon Stade 3 d'un #patient, le risque de fréquence reste de 35 %, en mettant à part l'effet de la caféine. Le Dr Fuchs précise que cette #étude est la première a cerner les effets du #café sur les probabilités de réapparitions cancéreuses du colon. Il rajoute qu'un nombre d'études récentes démontrent les effets protecteurs, envers diverses formes de cancer. A l'exemple du foie, de la prostate, du sein et de la peau (mélanome).

Apparaît également dans une consommation régulière de café, une réduction du risque de diabète (type 2) chez l'adulte.  En revanche, de l'avis des chercheurs, il s'agit d'un mécanisme protecteur inexplicable. Ce qui implique la nécessité d'autres études pour comprendre de quelle manière agit la #caféine. #Médecine #Etats-Unis