Le 30 juillet dernier, la Poste a annoncé une augmentation des tarifs des timbres de 3,6 % au premier janvier 2016. Ainsi, le timbre vert passera de 0,68  à 0,70 € et le timbre rouge de 0,76 à 0,80 €.

L'#Entreprise a été autorisé par la commission de régulation des communications électroniques et des Postes à augmenter annuellement ses tarifs de 5,2 % en moyenne pendant 4 ans .

On se demande bien pourquoi !

La Poste ne cesse de communiquer sur une forte baisse du trafic courrier. Mais les chiffres sont là : 22,163 milliards d'Euros de chiffre d'affaire pour l'année 2014, en progression de 2 % . Un record jamais atteint .

Pour la même année, la CGT a dénoncé 6200 suppressions d'emplois Là aussi, un record.

Si la Poste est devenue une société anonyme, elle a pour autant l'obligation d'assurer des missions de service public, inscrites dans la directive postale Européenne. En particulier celle d'assurer la distribution du courrier , à tous les usagers, 6 jours sur 7 .

Or, c'est loin d'être le cas. L'adaptation de  la  masse salariale aux organisations interne de la distribution du courrier englobe un taux de position de travail vacantes . Dans les grandes villes principalement, de nombreux quartiers n'ont pas de distribution quotidienne. Certains d'entre eux ne voit leur facteur que 3 fois par semaine !

La Poste et la loi Macron.

Considéré comme un organisme agréé, la loi propose de s'appuyer sur les postiers pour faire passer le permis de conduire , dans le but de réduire à 45 jours le délais d'attente pour le passage des examens dans les auto-écoles. 

Une proposition qui réjouit la CFDT, trouvant là une occasion de "favoriser l'emploi à la Poste ! " Emplois qu'elle a contribué largement à réduire par des accords signés dans le cadre des restructurations des services du courrier.

La diversification de l'institution Postale.

Déjà chargé par EDF de relever les conteurs, la grande entreprise va se voir confier une mission quelque peu délicate . En effet, une formation des postiers parait nécessaire pour l'apprentissage de ce nouveau métier. On peut donc supposer que l'Etat prendra en charge le financement de la formation et rétribuera la Poste pour ses nouveaux objectifs. De l'argent frais, sans toutefois de certitude sur d'éventuelles créations d'emplois.

Ce que l'histoire ne dit pas, c'est si les voitures jaunes seront équipées du sigle : Voiture école !

Trafic courrier .....Trafic routier .....il n'y a pas beaucoup de lettres qui changent !  Seul le mot "trafic" doit être entendu dans les sens les plus larges de ses termes .