Présentation

 

Comme je vous l'ai écrit dans mon article : La France face au mondialisme, Jean-Yves Dufour est l'auteur de cet ouvrage qui dénonce avec brio et références la perte des souverainetés des nations Européennes, et particulièrement de notre beau pays : La France. Je vous invite à lire cet article afin de découvrir d'abord l'originalité de son travail et ensuite, parce que vous comprendrez mieux son second ouvrage : Résistance Et Tradition, complétant et finissant le travail du premier dont je vais essayer de résumer l'essentiel ici. J'ai d'ailleurs hésité, tant il est riche d'informations remettant en cause les certitudes véhiculées par nos élites depuis la révolution française... J'espère ne pas déformer ses propos et vous invite à lire ce travail remarquable pour l'approfondir.

 

Face à l'homme des lumières : La Tradition primordiale

 

Qu'est-ce que l'homme des lumières ? Le nouvel homme inventé par Rousseau et les autres philosophes de l'époque dite des lumières ; lumières face à l'obscurantisme, dit-on, de l'ancien régime ; face, enfin, à tout passé spirituel, religieux et notions divines : donc la Tradition ! Vous connaissez le chant de l'internationale où l'on crie : « du passé faisons table rase » ? Dans son premier chapitre, J-Y Dufour démontre, à l'aide de René Guénon, comment cette tradition a lié les peuples par une transcendance oubliée peu à peu en se transformant en folklore culturel moderne (sic). Cette unité primordiale permettait de connaître la place de l'homme dans l'univers en correspondance intime avec ses capacités et la nature. Elle participait évidemment à intégrer Dieu sous différentes formes et fonder un modèle de société divisé en castes ou états, dixit le moyen-âge, où chaque personne trouve sa signification unique. La tradition se perdant progressivement, le sens profond s'est étiolé et les dégénérescences inévitables ont grandi. On en a conclu qu'il fallait créer un univers sans Dieu avec l'homme pour centre : on en voit le résultat actuel...

 

Ce qui a dégénéré, c'est le monde moderne

 

Dans le second chapitre Synthèse de la vie moderne, l'auteur nous explique comment l'action et la contemplation de l'homme moderne s'est abîmée au point de ne plus susciter que des êtres ne sachant ni penser ni agir par eux-mêmes, car ne pouvant s'appuyer sur aucune transmission profonde et interne. Leur savoir devient alors purement analytique au détriment d'une connaissance globale liant toutes choses, comme la tradition unissant sciences et religions, intuitions et raisons... Ce chapitre est primordial pour réaliser ce que nous sommes devenus...

 

Principes et orientations politique

 

Enfin, M. Dufour, soucieux de résultats, soumet ensuite les diverses possibilités politiques afin de relever les défaillances de la #Démocratie républicaine en démontrant précisément le totalitarisme inhérent à sa nature perverse niant la réalité. Oui, les idéologies modernes élèvent les idées, aussi belles soient-elles, au détriment du réel, l'idée d'un homme nouveau devenant plus importante que sa véritable dimension. Nier les différences en prétendant rapprocher les hommes, nier les frontières en les détruisant, créer un gouvernement mondial où l'homme se réduit à un consommateur planifié au nom d'une race unique, ne peut qu'amener au monde de Georges Orwell dans une dictature ne voulant pas dire son nom, les mots eux-même n'ayant plus leurs réelles significations...

 

Lisez ce livre

 

J'ai davantage employé mes propres expressions que celles de Jean-Yves Dufour, et donc peut-être déformé ses propos. Je vous invite donc à acheter son livre infiniment plus brillant que ce modeste résumé. Devant les défis grandissant de notre présent, il devient urgent de réagir avant que ce monde ne devienne celui de G. Orwell, les événements s'accélérant rapidement. Les consuméristes, que sont la plupart de nos compatriotes, ne veulent pas savoir. Aidons-les à sortir la tête du sable avant qu'il ne soit trop tard !

 

 

Décadence #Union Européenne #Crise économique