Alors qu’une Indienne de 72 ans vient de donner naissance, certes, à son premier enfant via une fécondation in vitro, et sans juger la personne, arrêtons-nous tout de même sur l’acte en lui-même qui défie tout équilibre naturel et toute raison conforme à nos valeurs bienséantes. Le père qui a, quant à lui, 75 ans ne semble absolument pas inquiet pour l’avenir. Permission nous est donnée de nous interroger sur les années que va aborder ce petit garçon dans la mesure où personne n’est éternel d’une part, et d’autre part, même si les parents avaient une espérance de vie de vingt ans encore, ce qui est loin d’être certain, rien n’assure qu’ils conserveront toujours dans les années à venir la forme physique et mentale qui semble être la leur aujourd’hui.

 

Quel avenir est réservé à cet enfant de la dernière chance ? Comment les médecins peuvent-ils déontologiquement accepter de pratiquer des fécondations in vitro sur des femmes aussi âgées ? N’est-ce pas "jouer avec le feu" ? C’est à celui qui réussira à mener à terme des grossesses de mères de plus en plus âgées. Ceci étant, cette Indienne n’est pas un cas unique et encore moins le premier.

 

Ce sont plus ces médecins qui sont à blâmer parce qu’ils font fi de toute éthique, de toute morale. La déontologie suppose d’être en "respect des règles de bonne conduite constituant la morale d’une profession", nous rappelle le plus simple des dictionnaires, ce qu’ils sont loin d’appliquer dans de tels cas. Les réseaux sociaux s’enflamment, les médias relaient l’information, chacun y allant de son avis, quand ce n’est pas carrément de sa petite leçon de morale. Les "Twittos" et autres "Facebookiens" se disent outrés et ne pensent qu’au bien-être de cet enfant dénigrant au passage l'inconscience des parents.

 

Espérons que ces parents vivent encore très longtemps et en pleine forme, parce qu'on n'est pas à l'abri ne serait-ce que d'une maladiepour que ce petit puisse au moins jouir d’une #Enfance heureuse, mais en toute sincérité, je crains que ce ne soit pas gagné d’avance ! #Inde #Famille