L’Homme n’a de cesse de vouloir se projeter dans l’avenir pour connaître, si ce n’est même anticiper, un destin qui se voudrait écrit dès notre premier cri lancé. Chaque jour faisant, et bien que bon nombre d’entre nous s’en défendent, il est quasiment impossible pour nous de ne pas laisser traîner notre oreille de-ci de-là, au gré d’une chronique radio, ou, internet oblige, de laisser traîner notre regard sur une malencontreuse application qui se serait, comme par enchantement, invitée à l’insu de notre plein gré sur notre smartphone, pour qu’une journée ne puisse jamais débuter sans que nous ayons, au préalable, quelques informations sur ce que d’improbables astres pourraient avoir l’outrecuidance d’avoir planifié pour nous.

 

Si on vous interroge à ce sujet, nombreux seront ceux qui crieront haut et fort : "Qui ? Moi ? Mais non, je ne suis tout de même pas tombé de la dernière pluie ! Ça se saurait tout de même si les horoscopes avaient, ne serait-ce que le début du commencement d'une vérité !"

 

Pourtant, nous sommes des millions chaque jour à nous faire prendre ainsi au jeu de ces mots malicieusement distillés. Un verseau au chômage depuis quatre ans, en instance de divorce, pourra ainsi se réjouir d’apprendre que sa situation financière connaîtra, dès aujourd’hui, une telle embellie que sa soirée n’en sera que plus épanouissante. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce qu’il aura appris qu’il a sa Lune en Jupiter, et comme chacun sait, avoir sa Lune en Jupiter est un gage d’épanouissement, et de plénitude assuré. Moi, je dis ça, je ne dis rien !  

 

Au risque de paraître un tant soit peu cavalier, je tiens cependant à vous préciser qu’avoir sa Lune en Jupiter n’a, a priori, aucun lien de cause à effet avec l’éventuelle possibilité (Un doux euphémisme, s'il en est) de connaître une soirée amoureuse qui pourrait nous réserver d'agréables rebondissements.

 

Quoi qu’il en soit, nous en sommes là, et la question que je me pose est en conséquence des plus basiques. Pourquoi un tel acharnement à savoir de quoi sera fait notre avenir ? Ne serait-il pas préférable de s’attacher à faire que notre présent SOIT, afin qu’à l’instant même où IL A ÉTÉ, il s’impose comme un agréable souvenir que l’on aura plaisir à se remémorer.

 

Il n’est pas de mon propos ici de philosopher, mais comme l’écrivait André Gide : "Le présent serait plein de tous les avenirs, si le passé n’y projetait déjà une histoire". Reste en conséquence à faire que ce présent que nous créons engendre un passé dont l’histoire ne viendra pas polluer le présent de notre futur. #Astrologie #Société