Au moins 84 morts et 18 blessés dans un état grave suite à l’#Attentat de Nice en ce jour de célébration du 14 juillet 2016.

Publicité

Peu avant 23h, un camion a foncé sur la foule réunie sur la Promenade des Anglais pour assister au feu d’artifice. Il aurait continué sa course sur une distance de deux kilomètres fauchant de nombreuses personnes sur son passage, dont plusieurs enfants et plusieurs étrangers (dont deux américains).

Une enquête est ouverte pour déterminer comment le chauffeur a réussi à accéder à la Promenade des Anglais alors que la circulation était fermée à la circulation et que le périmètre était ultrasécurisé en ce jour de fête nationale..

Publicité

 

Le conducteur du camion a été abattu par la police

Le poids-lourd s’est arrêté après deux kilomètres de course folle, la porte passager et le pare-brise ont été criblés de balles, et l’homme a été abattu par la police.

Le conducteur du poids-lourd est un Franco-Tunisien de 31 ans résidant à Nice connu par les services de police pour des faits de violence. Le terroriste a formellement été identifié, selon une source policière citée par l’AFP, les papiers d’identité retrouvés à bord du camion appartiennent bien au conducteur. Plusieurs opérations sont actuellement en cours, notamment une perquisition au domicile du chauffeur fou.

L’organisation terroriste Etat Islamique n’a pas encore revendiqué l’attentat, même si ses sympathisants se félicitent du massacre sur les réseaux sociaux. Cependant le mode opératoire utilisé par ce Franco-Tunisien de 31 ans est non sans rappeler l’appel à « semer la mort en utilisant un véhicule » de l’organisation terroriste en 2014.

 .

Publicité

L’horreur de l’attaque et le souvenir des précédents attentats créent un mouvement de foule

De nombreuses personnes avaient fait le déplacement vers Nice pour assister au feu d’artifice en famille depuis la Promenade des Anglais. Le passage du camion à la fin du feu d’artifice a créé un vent de panique parmi la foule, les rescapés ont commencé à courir aussitôt que la réalité de ce qui était en train de se passer les a rattrapé. Les esprits tétanisés par l’horreur de la scène, mués par le souvenir traumatisant des précédentes attaques terroristes, les personnes se sont ruées vers les abris les plus proches.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux témoignages de citoyens se trouvant sur place au moment des faits :

 

La réponse du gouvernement face à l’horreur de cette nouvelle attaque terroriste

En milieu de journée de ce 14 juillet le président François Hollande avait annoncé que l’état d’urgence, décrété après les attentats du 13 novembre, ne serait pas prolongé au-delà du 26 juillet 2016.

Publicité

Au lendemain, en ce vendredi 15, le président a annoncé prolonger l’état d’urgence de 3 mois en réponse à cette nouvelle attaque. Dans cette même allocution télévisée, François Hollande déclare également vouloir « renforcer » les actions prises « en Syrie et en Irak » et « continuer à frapper ceux qui nous attaquent ».

Le chef de l’Etat a également annoncé le maintien de l'opération Sentinelle et la mobilisation de la réserve opérationnelle.

De plus, à l’issue du Conseil de Défense qui s’est tenu ce vendredi matin à l’Elysée en présence de plusieurs ministres, Manuel Valls a annoncé un deuil national de 3 jours sur décision du président. Ainsi « les drapeaux seront mis en berne sur nos édifices publics dès aujourd’hui » et un deuil national prendra place le 16, 17 et 18 juillet en hommage aux victimes.

 

Blasting News couvre l'#AttentatDeNice à travers le monde:

-L'attentat de Nice en anglais

-L'attentat de Nice en espagnol

-L'attentat de Nice en italien

-L'attentat de Nice en portugais

  #Terrorisme #PrayForNice