A l’issue du conseil de Défense de ce matin, le premier ministre Manuel Valls a annoncé plusieurs mesures décidées par le président de la république en réponse à l’attentat de Nice.

Maintien de l’opération Sentinelle à son niveau maximum

L’opération Sentinelle est désormais élevée à son niveau maximum. Déployée au lendemain des attentats de Charlie Hebdo pour faire face à la menace terroriste, cette opération de l’armée française a pour but de soutenir le plan Vigipirate. Sa mise en œuvre consiste à la dépêche de 10 000 soldats de l’armée renforçant les actions de la police et de la gendarmerie. L'opération Sentinelle avait notamment déjà été renforcée dans la région parisienne suite aux attentats du 13 novembre.

La mobilisation de la réserve opérationnelle

Le président fait aussi appel à la réserve opérationnelle, notamment pour contribuer aux contrôles aux frontières. Les réservistes sont des volontaires d’au moins 17 ans, dotés ou non d’une expérience militaire, et dont le but est de soutenir l’activité militaire en cas de crise. Dans ce cadre, la réserve peut se voir confier les mêmes missions que les militaires actifs.

 

Blasting News couvre l'#AttentatDeNice à travers le monde:

-L'attentat de Nice en anglais

-L'attentat de Nice en espagnol

-L'attentat de Nice en italien

-L'attentat de Nice en portugais #Terrorisme #Attentat de Nice #PrayForNice