Une nouvelle catastrophe est survenu dans la ville de Nice, aux alentours de 22h30, après les feux d'artifices célébrant la fête nationale du 14 juillet. Un attentat s'est déroulé sur la célèbre promenade des anglais, où un camion poids lourd fou a foncé à 80 km/h sur les spectateurs. Selon les dernières informations, un document a été retrouvé faisant état d'un ressortissant tunisien, né en 1985, qui a finalement été abattu par deux gardiens de la paix. Le bilan est tragique avec 84 morts et plusieurs blessés graves. Un événement qui conduit François Hollande a prolonger l'Etat d'urgence de 3 mois, alors qu'il avait prévu de le stopper. Un douloureux moment qui suscite des questions importantes pour notre société.

 

La lutte contre le terrorisme est-elle efficace ? 

Si l'hypothèse de l'attentat terroriste n'est pas encore confirmé mais très probable selon les autorités, ce nouveau drame suscite de nombreuses questions. Depuis 2012 et l'affaire Merah, les attentats tendent à proliférer, en témoigne ceux du 7 janvier et du 13 Novembre. Selon le gouvernement, 2 000 personnes seraient concernées de près ou de loin par la radicalisation et aux activités liées à Daesh. Comment réussir à trouver 2 000 personnes sur 60 millions ? c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Ces actes isolés peuvent rendre difficile la tâche des autorités pour identifier des terroristes potentiels. 

Au total, "10 500 personnes ont une fiche S.... à des degrés d'implication très différents. Certains font l'objet d'une procédure judiciaire ; Pour d'autres, les éléments recueillis ne le permettent pas.", selon le Premier ministre Manuel Valls. Cela montre que, si les potentiels terroristes ne commettent pas de crimes et de délits, il est très difficile de les mettre en défaut. Cela constitue-t-il une limite et doit-on prendre des mesures par rapport aux fichés S ?

Enfin, l'Etat d'urgence est-il efficace ? Les forces de l'ordre ont plus de moyens pour effectuer des contrôles d'identités et de véhicules notamment. La justice a l'autorisation de faire des perquisitions de nuit dans les locaux susceptibles d'abriter des terroristes. Le but étant de donner plus d'outils pour combattre le #Terrorisme et d'aider les services de renseignements.

Bien entendu, depuis le 13 Novembre, plusieurs personnes soupçonnées de préparer un attentat ont été arrêtées. En témoigne l'arrestation d'un français de 25 ans, stoppé entre l'Ukraine et la Pologne, qui préparait 15 attentats en France durant l'Euro 2016. Il ne faut donc pas jeter aux orties toutes les mesures prises par le gouvernement.

Peut-on définitivement stopper le terrorisme ?

La question se pose clairement. Si le gouvernement est en mesure de freiner le terrorisme, peut-il l'éradiquer définitivement en France et à l'international ? Des attentats peuvent se reproduire et des réponses devront être données pour garantir la sécurité des français.

 

J'adresse une pensée pour les Niçois et aux familles des victimes ! ##PrayForNice #Attentat de Nice