Corey Maison, 14 ans, est un tout jeune garçon de corps mais s'estime fille depuis des années. Qu'est ce qu'un(e) transgenre ?

Cette façon d'être au monde, cette certitude portée au plus profond de soi que l'on appartient au genre opposé à celui que déclare son corps est partagée par des milliers et des milliers de personnes à travers le monde et se nomme transgenre.

 

Corey et son combat, quel est au fond le problème ?

Les difficultés que rencontrent ses personnes sont avant tout liées aux réactions méchantes, voire violentes de leur société proche, et parfois de la société tout court.

 

C'est ainsi que la petite Corey, qui est toujours un garçon de corps, mais une fille depuis des années, a du subir de très nombreuses moqueries, méchancetés et autres humiliations du quotidien qui l'ont amené(e) à changer d'école et même à faire l'école à la maison. D'où cette vidéo émouvante et bien faite dénonçant le harcèlement où la musique associée aux mimiques naïves et sympathiques de Corey éveillent assez naturellement un sentiment d'empathie pour cet(te) enfant et son propos.

 

Néanmoins est-ce là le fond du problème ? Le buzz, les médias, les commentateurs s'attardent tous sur le harcèlement, sur la loi étrange que prend soin de voter la Caroline (Etas-Unis) pour s'assurer que des transgenres ne vont pas se "tromper" de toilettes pour faire pipi, sur l'aspect charmant de l'enfant et la compréhension admirable de la maman.

 

A tel point que l'on en oublie que Corey a 14 ans, qu'une précédente vidéo montrait Corey pleurant en recevant en cadeau une dose d'oestrogène, sa première dose qui lui permettra de faire sa puberté en tant que fille ; à tel point que personne ne se demande pourquoi maman a ressenti le besoin de filmer et de diffuser cette vidéo ; à tel point que l'on oublie que le trouble lié au sexe est un trouble qui, si il n'est pas systématique est néanmoins naturel chez l'enfant et d'autant plus chez l'adolescent, et que conséquemment il se règle le plus souvent par lui-même.

 

Non, personne ne se pose de questions, terrorisé sans doute à l'idée d'être jugé réactionnaire. Tant pis pour le choix en toute connaissance qu'aurait pu faire cet(te) adolescent(e) dans les années à venir. Non, fermez-la. Tout ceci est belle et beau.

 

Tout ceci est belle et beau ?

Or non, tout ceci au contraire relève d'un flou qui confine au choquant. Car si la vidéo sur le harcèlement est tout à fait louable en tant que telle, la situation de Corey devrait tout de même soulever au moins le problème de la publicité qui lui est faite - et notamment concernant la première vidéo où sa maman lui offre "sa surprise", des oestrogènes. Il est possible que Corey se sente au plus profond de lui-même une fille. Il n'est même pas inconcevable qu'il le devienne dés maintenant pour ce qui concerne son apparence. Mais n'est ce pas aller un peu vite en besogne que de donner des oestrogènes à un enfant, empêchant le déroulé normal de sa croissance physique et mentale qui l'aurait peut-être orienté sur un autre choix non moins valable ?

 

Corey a le droit d'être une fille, de porter des robes, de se mettre du rouge à lèvres. Pourquoi pas ? Corey a aussi le droit d'être un enfant, de grandir et de devenir ce qu'il est avant de décider de devenir ce qu'elle est, au terme de son développement physique et de sa construction mentale. Les oestrogènes ne sont pas des bonbons. Les 14 ans ne font pas un adulte. La publicité que l'on fait de son propre enfant voulant changer de sexe influence nettement le dit enfant, comme toute publicité, mais d'autant plus que cette publicité est faite par la maman pour son enfant qui se voit et s'admire entrain de changer et est valorisé pour ce changement.

 

Sinon ? Sinon pourquoi s'arrêter là. Pourquoi ne pas l'opérer avant la fin de sa puberté ? "C'est le progrès" dira l'autre ;) Mais rassurez-vous, il est possible d'en dire autant du Brexit ou du Cern... #Education #Enfance #Oedipe