#Pokémon Go a mis du temps mais est finalement sorti, en témoigne son succès ! Lorsque l’une des licences les plus jouées au monde débarque sur nos smartphones, elle se fait inévitablement remarquer. Pokémon Go a su titiller notre âme d’enfant avec une nostalgie rare, mais pas que. Car l’application n’est pas réservée aux seuls fans du jeu, loin s’en faut.

Un univers bien ancré dans nos esprits

Le nom Pokémon, qu’on soit ou non familier à son univers, nous parle forcément et ce à travers les générations. Niantic, développeur du jeu, ne s’est pas trompé en proposant les 150 premiers Pokémons, les plus marquants pour toute une génération. Le générique du dessin animé est en effet gravé dans les mémoires, et ce probablement à vie.

Un système de jeu simplifié et épuré

Exit les combats au tour par tour avec toutes les attaques et stratégies possibles au profit d’un système de tapotements à l’écran. Exit les nombreuses caractéristiques attribuées aux Pokémons (Vitesse, Force, Défense…) au profit des PC, seule véritable donnée à prendre en compte lors des combats. Les Pokémons sauvages qu’on désire capturer ne se combattent plus mais s’attrapent simplement avec une Pokéball qu’on doit lancer au bon endroit, avec le bon timing.

Cette simplification prouve la volonté du jeu à plaire au plus grand nombre. Plutôt que de complexifier les mécaniques de jeu, il les simplifie afin de ne pas perturber les néophytes de la série. Il est alors très aisé de démarrer l'aventure Pokémon Go, puisque la plupart des spécificités techniques de la série ont été purement et simplement mises de côté.

La collectionnite aigüe

S’il y a bien un aspect qui a fait ses preuves dans le jeu vidéo, c’est le principe de collection. Pokémon pousse ce système à son paroxysme, puisqu’il en fait son moteur. Le but ultime et avoué du jeu consiste en la récupération d’un maximum de Pokémons qu’il nous faut faire évoluer par la suite.

Notre instinct de collectionneur est complètement réveillé et l’envie nous prend de parcourir le monde à la recherche de nouveaux monstres qui décoreront notre Pokédex et épateront nos amis.

La réalité augmentée

Le principe de réalité augmentée est encore assez récent, surtout pour le grand public, et jouit donc d’une très grande popularité. Mêlant le jeu et les données du monde réel, elle immerge et fascine les joueurs que nous sommes.

N’est-il pas surprenant de voir que le parc à côté de chez soi regorge de Magmars, et que la médiathèque de sa ville abrite un Pokéstop. Ces détails amusent, attisent la curiosité. Il est tentant de se balader dans les lieux qu’on connaît afin de voir ce qu’on va bien pouvoir y trouver, et il est tentant d'en visiter de nouveaux afin de découvrir, probablement, de nouvelles espèces de Pokémon.

L’aspect social et communautaire

Cette composante est certainement la plus importante dans le succès de l’application. Comme vous avez pu le constater en lisant des articles ou en sortant de chez vous, le jeu réunit du monde, beaucoup de monde. Des gens se retrouvent dans des endroits particuliers afin de partager leur expérience, s’entraider.

Des douzaines de sites Internet se sont ouverts afin de dévoiler des astuces sur le jeu, afficher la position des Pokémons, Pokéstop, arènes. Une communauté est née et se relaie les informations pour avoir une base de données fiable.

Niantic a fait le choix de ne pas tout expliquer à l’utilisateur, de laisser des zones d’ombre sur certaines facettes du jeu, laissant libre cours aux théories et expérimentations des adeptes sur le sujet. Il est important alors de se sociabiliser et d’échanger pour obtenir le maximum d’informations. Discuter avec d’autres joueurs n’est pas du temps perdu et est bien souvent riche en informations.

Et c’est sûrement en cela que le jeu a rencontré son succès ; il a permis aux joueurs de divers horizons de se rassembler autour d’une même passion dans le but de mieux comprendre et apprécier ce qu’elle a à nous offrir. #Smartphone #Jeux vidéo