Pour la première fois dans l'histoire du milieu carcéral, hommes et femmes se côtoient depuis bientôt un an et demi. La #Prison de Bordeaux-Gradignan comporte plusieurs quartiers : deux quartiers pour les hommes, un quartier pour les femmes, un quartier pour les mineurs, un quartier de semi-liberté ... et 650 m² de surface pour l'atelier.

 

La législation interdit de mettre les deux sexes en communauté dans les prisons

Quand une structure admet des prisonniers et prisonnières à la fois, dans des fractions différentes, les détenus ne sont pas admis à se rencontrer. En effet, d'après le code de la procédure pénale, il ne doit y avoir aucun contact entre eux. En 2009, un article vient alléger le poids de la législation en instaurant une nouvelle consigne : des activités peuvent être mises en commun au sein d'un pénitencier qui comporte des individus des deux sexes. Ainsi, depuis cette autorisation, hommes et femmes peuvent se mêler entre eux lors de certains événements.

 

Une main d'oeuvre moins expansive

Une entreprise a fourni aux détenus hommes et aux détenues femmes des emplois dans la confection de fils et de branchements électriques. La main d'oeuvre étant moins chère, l'entreprise en a profité pour accroître la production en augmentant ses moyens à faible coût. Il y a de la part du directeur, André Varignon, une véritable motivation d'étendre le mélange des communautés aux événements culturels et sportifs dans les temps à venir. Il n'est pas courant pour les pénitenciers de parler de mixité. Des modifications doivent être apportées au sein de la loi même.

 

Des règles qui ne changeront jamais

Même si certains changements peuvent être apportés, il y a cependant des règles qui ne changeront jamais, comme par exemple avoir un détenu et une détenue dans la même cellule ou bien dans le même quartier. Ce sont tous les acteurs majeurs qui dirigent le milieu carcéral qui sont catégoriques à ce sujet. Tous ces changements amèneront peut-être un jour à la modification des réglementations dans les prisons#Justice